Finance Islamique Le texte réglementaire en vigueur au 1er trimestre de 2017, selon le gouverneur de la BCEAO

Le Gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné a annoncé lundi à Abidjan que le texte réglementaire sur la finance islamique rentera en vigueur au premier trimestre de l’année 2017.
« Le processus d’élaboration d’un cadre juridique a été conduit à son terme en septembre 2016 » a informé le Gouverneur de la BCEAO à la tribune de la 2ème édition du Forum de la finance islamique en Afrique qui s’est ouverte à Abidjan. « Ce texte réglementaire rentrera en vigueur au premier trimestre 2017 », a précisé M. Koné.

Par ailleurs, le Gouverneur de la BCEAO, a souligné « le faible niveau de la finance islamique dans l’espace ouest-africain, l’absence de cadre juridique, fiscal, le faible niveau des compétences et l’insuffisance d’informations au niveau des opérateurs économiques ».

Pour remédier à ces insuffisances, la Banque islamique de développement (BID) et le Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion (CESAG), structure de formation mise en place par la BCEAO se sont accordés récemment. Deux banques islamiques existent dans l’Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA) notamment au Sénégal et au Niger.

L’UEMOA est composée de huit pays membres à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Source Apanews

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles