Fermeture des écoles du groupe Yavuz Selim : Des imams invitent l’Etat à revenir sur cette décision

Le groupe scolaire Yavuz Selim SA, a organisé un grand rassemblement avec les parents d’élèves et les imams pour un récital de Coran. En présence de Serigne Cheikh Tidiane Sy, fils du khalife général des Tidianes, de Ameth Saloum Dieng, représentant la communauté mouride, les imams ont invité l’Etat à revenir sur sa décision parce que Yavuz Selim œuvre dans l’intérêt du Sénégal. D’après Cheikh Tidiane Sy, fils du khalife général des Tidianes, Yavuz Selim, ce sont des frères qui sont dans des difficultés mais aussi qui ont apporté leur pierre dans l’édifice dans l’éducation religieuse et de l’éducation conventionnelle.

« Par ailleurs, ils ont contribué de manière significative à la promotion des « Daraas » au Sénégal. Et ils n’arrêtent pas d’apporter leur soutien à l’éducation religieuse au niveau de Tivaouane, au niveau de Touba, la dernière preuve, ils ont restauré le « Daraa » de Serigne Babacar Sy de Tivaouane. Aujourd’hui lorsque cette situation s’est présentée, nos autorités religieuses ont pris leu bâton de pèlerin pour intercéder à leur faveur vis-à-vis de la commission d’Etat. Et nous réitérons aujourd’hui cette demande à l’Etat du Sénégal de savoir raison gardée par rapport à une situation, qui va porter préjudice à des enfants qui ont entamé une année scolaire dans des conditions chaotique. J’ai dit que la raison d’Etat ne doit pas primer sur l’intérêt général. Nous pensons que cette école, c’est l’avenir du Sénégal, c’est l’intérêt général du Sénégal qui est en jeu, nous demandons à l’Etat de revenir sur sa décision et de mettre les élèves de Yavuz Selim et l’ensemble du personnel dans des conditions qui puissent les permettre de démarrer une année scolaire dans les conditions normales », a souligné Serigne Cheikh Tidiane Sy.

Imam Dame Ndiaye, président de la ligue des imams du Sénégal quant à lui , avance : « Nous sommes là pour soutenir Yavuz Selim parce qu’ils ont contribué au développement de l’éducation au Sénégal. Ils font du social au Sénégal et l’illustration parfaite, c’est la Tabaski, ils ont égorgé beaucoup de bœufs pour distribuer la viande aux nécessiteux. Il faut l’Etat revienne sur sa décision en sachant Yavuz Selim, c’est l’intérêt des sénégalais ».
Même son de cloche pour Imam Assane Seck, vice président de la ligue des imams prédicateurs du Sénégal qui avance : « C’est Yavuz Selim qui nous accompagné depuis son installation tout en respectant la spécificité du pays aussi bien religieuse, politique. Leur utilité n’est plus à prouver à travers les bonnes actions qu’ils mènent avec toutes les familles religieuses. Nous demandons à l’Etat du Sénégal de revenir à la raison, de ne pas créer un traumatisme au niveau des parents d’élèves, au niveau des élèves. Rien ne justifie une telle attitude qui risque de créer un traumatisme dans le domaine de l’éducation ».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles