Faux permis de conduire : Six transporteurs et leur complice coffrés

C’est un pas vers l’éradication d’un mal contemporain : le trafic de faux documents administratifs. Hier, six transporteurs et leur complice ont comparu devant le tribunal des flagrants délits, pour faux et usage de faux dans des documents administratifs. Cette affaire de faux permis de conduire lève un voile sur certains comportements sur les routes sénégalaises. Et elle induit une question : combien de transporteurs circulent dans ce pays sans jamais avoir passé le code ni fait des cours de conduite ? Ainsi, le ministère public a requis 6 mois ferme contre les 7 prévenus.

Amar Samb, Ibrahima Faye, Ablaye Faye, Omar Ngom, Bara Guèye et El hadj Guèye sont tous titulaires de permis de conduire, avec des fausses extensions de catégories.  Leurs permis ont été saisis par le commissariat central de Dakar. Pour les trois premiers, leurs permis de conduire ne sont valables que pour les catégories ‘’A1, B, C’’, et non par fausse extension à la catégorie D.  Le permis de conduire d’Omar Ngom est valable uniquement pour les catégories ‘’A1 et B’’ et non par fausse extension aux catégories ‘’C, D et E’’.

Entendus, ils ont déclaré qu’ils étaient tous titulaires de permis de conduire authentiques et valables uniquement pour la conduite de véhicules particuliers légers. Seulement, voulant intégrer le milieu des conducteurs de taxi, ils s’en sont ouverts à des personnes qu’ils disent être des démarcheurs. Ce sont eux qui leur ont procuré des permis de conduire avec de fausses extensions de catégories, notamment la ‘’D’’ exigée pour la conduite des véhicules de transport commun ou de taxi.

Lors de leur interrogatoire, au cours de l’enquête, El Hadj Guèye avait indiqué que  le permis de conduire avec la fausse extension à la catégorie D lui a été remis par Birane Wade. Une descente chez ce dernier a permis aux enquêteurs de trouver 7 faux permis de conduire établis au profit de différentes personnes, un lot de photos d’identité, des photocopies de carte d’identité, des certificats de résidence. Des documents exigés pour l’obtention d’un permis.

Interpellé, le faussaire a déclaré travailler avec un certain Rakhou. Sur la somme d’argent trouvée par devers lui, il a soutenu qu’il s’agit de ses économies et non des revenus tirés de son activité illicite. Au sujet du permis d’El Hadj Guèye, il a reconnu avoir reçu de lui la somme de 70 000 FCFA.

Seulement, il a ajouté que le permis truqué lui a été fourni par un certain El Hadj Mbaye qu’il a connu au service des Mines de Dakar. En guise de commission, il lui a remis 15 000 Francs CFA sur les 70 000 FCFA reçus. Il a soutenu qu’il ignorait que ledit permis était un faux, puisqu’il ne sait ni lire, ni écrire. Il a aussi fait savoir qu’il a perdu de vue le nommé El hadj Mbaye, il y a de cela six mois. Interrogé aussi sur Rakhou, il a dit qu’il ignore là où il habite.

Ainsi, considérant qu’il faut mettre fin aux activités de ces faussaires, le procureur a requis 6 mois ferme contre  chacun. Il a révélé les avoir relaxés des faits d’association de malfaiteurs, puisque les prévenus ne se connaissent pas. Leurs conseils ont plaidé  une application bienveillante de la loi.

Source  »Enquête »

 

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles