Faure Gnassingbé officiellement réélu, le camp de Fabre conteste cette victoire

Le président togolais Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005, est officiellement réélu, a annoncé ce dimanche la Cour constitutionnelle en proclamant les résultats définitifs de l’élection présidentielle du 25 avril. Faure Gnassingbé a été réélu pour un troisième mandat avec 58,77% des suffrages contre 35,19% pour son challenger Jean-Pierre Fabre. Ce dernier continue de contester sa défaite et entend défendre sa victoire.

Dimanche à la séance solennelle de la Cour constitutionnelle, seuls étaient présents les dignitaires du parti au pouvoir et du gouvernement, les diplomates tels qu’accrédités auprès de la République togolaise.

Mais sur la table du président attendent aussi les dossiers des syndicats des mines de Kpémé pour la revalorisation de leur situation salariale. Les syndicats de la fonction publique qui ont suspendu leur mouvement de grève le temps des élections sont aussi dans les starting-blocks pour reprendre leur mouvement.

Bien d’autres dossiers l’attendent encore comme les réformes constitutionnelles et institutionnelles, la corruption, la clémence aux prisonniers politiques pour sceller définitivement la réconciliation nationale.

Avant de parler travail, les militants et sympathisants ont fêté dimanche soir la victoire de leur candidat-président. Tout l’après-midi et jusque tard dans la soirée les caravanes ont sillonné les artères avant de rallier le stade du lycée d’Agoè dans la banlieue nord de la capitale. Une fête légitime, car cette victoire est le résultat de deux mandats justifiés dit un militant.

« Nous allons prouver que notre victoire a été volée »

Son challenger, Jean-Pierre Fabre, vient en deuxième position selon la Cour constitutionnelle qui n’a reçu aucun recours. Le Combat pour l’alternance politique en 2015 qui soutient Jean-Pierre Fabre dénonce des irrégularités dans les résultats et s’est refusé de déposer des recours à la Cour constitutionnelle, estimant que cette institution est inféodée au pouvoir.

CAP 2015 a compilé les résultats de 26 commissions électorales locales indépendantes et estime qu’au vu de ces résultats, son candidat Jean-Pierre Fabre remporte l’élection avec 52% des suffrages exprimés.

« Nous disposons de tous les procès-verbaux et nous allons prouver que notre victoire a été volée », affirme Patrick Lawson, le directeur de campagne du candidat Jean-Pierre Fabre. «Nous irons voir tous ceux qui se sont mêlés de l’organisation ou de la supervision des élections au Togo pour leur démontrer que Faure Gnassingbé n’a pas gagné. Pour l’avenir du Togo, nous allons nous référer seulement aux dispositions légales qui sont mises à la disposition de tous les partis politiques », affirme-t-il.

Source RFI

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles