Fameux compte à 47 milliards FCFA de Singapour : Les arguments du parquet pour ‘’décoincer’’ Alboury Ndao

Le tribunal correctionnel de Ndakaaru  s’est  prononcé sur l’affaire Rimka-Pape Alboury Ndao au sujet du fameux compte à 47 milliards de Singapour. Le fils de l’ancien chef d’Etat avait traîné en justice l’expert-comptable pour «faux et usage de faux» et «escroquerie à jugement».

‘’Le Populaire’’ révèle que lors de son réquisitoire, le substitut du procureur a estimé que la partie civile n’a pas apporté la preuve de la culpabilité de l’expert.

«Il n’y a pas de contre-expertise pour dire que le rapport est faux. Pape Alboury Ndao a été désigné par la Crei. Il l’a été dans les règles de l’art. Aucune tentative de manœuvre frauduleuse n’a été relevée».
Le représentant du parquet poursuit : «Aucune fausse qualité, aucun faux nom. Le rapport produit a été produit à la suite d’une mission qui lui a été confiée. Aucune tentative d’escroquerie ne peut être retenue contre lui». En fait, le substitut du procureur qui est d’avis qu’«il n’y a pas de commencement d’exécution en vue de commettre une escroquerie».

Selon toujours le journal, les avocats de l’expert-comptable, ont demandé au juge et à ses deux assesseurs de renvoyer le dossier, compte tenu du fait que l’un d’eux, Me El Hadji Diouf en l’occurrence, était absent de l’audience. Le tribunal correctionnel régional de Ndakaaru a semblé suivre la défense sur sa demande, remarque ‘’Pop’’, car elle a fini par renvoyer l’affaire jusqu’au jeudi 23 avril prochain pour la plaidoirie des avocats de la défense.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles