Fait du jour : La Mort de Yamadou, le jeune orpailleur de Kédougou, largement commentée par la presse

La presse sénégalaise parue ce mercredi 15 février 2017 a accordé un traitement de faveur au meurtre lundi dernier de Yamadou Sagna, jeune orpailleur, à Khossanto (Kédougou, Est), tué par un agent des Douanes.

«Meurtre de l’orpailleur Yamadou Sagna par un douanier-Kédougou en flammes», constate L’As qui informe que les locaux de la douane sont saccagés, les édifices publics vandalisés. Selon nos confrères, les ministres du Budget, Birima Mangara, et de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo sont envoyés en pompiers.

«Kédougou, terre des bavures», titre Le Quotidien, soulignant que Yamadou Sagna est la énième victime des forces de l’ordre. Pour ce journal «La douane et la gendarmerie de Saraya incendiés. Des douaniers mis en cause ont été arrêtés et une information judiciaire ouverte».

De son côté, L’Observateur fait «le récit d’une journée d’émeutes à Saraya» et indique que «la brigade des douaniers est mise à sac, le poste de gendarmerie incendié». C’est ce qui, selon EnQuête, pousse l’Etat à envoyer le ministre de l’Intérieur en pompier.

Dans son dossier, Le Témoin note : «Zones d’orpaillage : Vandalisme, banditisme, criminalité…Kédougou, un véritable Nord-Kivu à l’Est du Sénégal». Selon le journal, la mort du jeune Yamadou provoque des émeutes, et que là-bas des miliciens sierra-léonais, guinéen set maliens sèment la terreur. Il ajoute «Le ministre de l’Intérieur débarque à Saraya, le Gouvernement tempère et promet des sanctions».

Source Apa

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles