ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE DU SECTEUR PÉTRO-GAZIER Plaidoyer pour la mise en place d’arguments techniques

Après trois jours d’échanges, de discussions et de concertations (du 11 au 14 septembre) pour mettre en œuvre une évaluation environnementale stratégique du secteur pétro-gazier, des mesures ont été prises. Ce qui permettra à cet effet, au gouvernement d’inclure des arguments techniques, après la forte volonté politique du chef de l’État lors de la concertation nationale sur les ressources pétrolières et gazières.

Mandatée par ses paires pour présenter aux autorités étatiques le plaidoyer en faveur de l’élaboration d’une évaluation environnementale stratégique du secteur pétrolier offshore au Sénégal, Ndeye Ana Sow, Directrice des opérations maritimes à l’Agence nationale des affaires maritimes (Anam), n’a pas hésité une seule fois à mettre les pendules à l’heure. Après les arguments politiques et de la forte volonté politique manifeste du chef de l’État Macky Sall lors de la concertation nationale sur les ressources issues sur le pétrole et le gaz, elle a plaidé pour la mise en place d’arguments techniques qui nécessitent l’évaluation environnementale du secteur pétro-gaz. Ce plaidoyer, précise-t-elle, permettra de contribuer à l’atteinte des Objectifs de développement durable (Odd), à la lutte contre l’érosion côtière, à la privation des produits halieutiques, la mise en place d’une information géographique, entre autres. Mais aussi, il permet à la réalisation d’études de base. Sur le volet humain, dira Mme Mbodji, ce bouclier va permettre le recrutement de personnels au niveau du ministère de l’Environnement et au niveau du ministère du Pétrole et de l’Énergie pour mener à bien ce projet. Ceci, a permis la mise en place de moyens sûrs pour assurer le recrutement de techniciens chargés de la réalisation des études, la gestion du système d’information générale, l’administration de la plateforme et la réalisation des études fossiles. « L’adoption d’un plan offshore durable permettrait d’avoir un développement durable et la maîtrise des impacts contre la biodiversité », a déclaré la Directrice des opérations maritimes à l’Anam. Avant de préciser : « Ce plan offshore durable contribue également à l’amélioration des capacités techniques ». Le Secrétaire général du ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Amadou Guissé venu présider la cérémonie de clôture de cet important atelier préparatoire de l’évaluation environnementale et stratégique du secteur pétro-gazier offshore qui a duré trois jours, en partenariat avec le Royaume des Pays-Bas et le GES-Petrogaz, a rassuré ses paires pour vouloir porter ce plaidoyer auprès du chef de l’État, Macky Sall. « Soyez rassurés. Votre brillant plaidoyer arrivera à bon port », a-t-il signalé. Selon lui, au regard de tous les enjeux environnementaux, sociaux et économiques qui découlent de l’activité pétrolière, seule une évaluation environnementale stratégique du secteur pétro-gazier pourrait permettre au Sénégal d’avoir « un cadre global de planification et de gestion des impacts cumulatifs des différents projets » développés dans ce secteur.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles