Évaluation de la 1ère phase de l’acte III de la décentralisation : les gouverneurs de régions impliqués

Le ministre de la Gouvernance Locale, Abdoulaye Diouf Sarr, dans le cadre de l’évaluation de la première phase de l’Acte III de la décentralisation, a décidé de saisir les quatorze gouverneurs de régions pour leur demander de s’impliquer dans ce projet qui tient à cœur le chef de l’État Macky Sall. C’était lors de l’installation de son Comité le vendredi 24 juillet 2015 à Dakar.

En leur demandant de lui faire parvenir un rapport sur l’état de mise en œuvre de la réforme dans leurs régions respectives, certains gouverneurs qui avaient déjà anticipé, ont fait preuve d’une grande diligence en déposant le rapport concernant leur région.

Dans un esprit participatif, des Organisations de la société civile, comme le CONGAD, le Forum civil, ainsi que le secteur privé ont été également saisis pour recueillir leur contribution sur l’évaluation de la première année de mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation.

Le ministre A.D.S. a par ailleurs incité le Comité d’aller vite afin de respecter le délai de la commande. Le comité est composé de quatre représentants des élus locaux, de six techniciens, de deux représentants du ministre de l’Économie et des Finances, un du ministère de l’Intérieur et un autre membre de l’UAEL récemment ajouté sur la liste, avec précision que la porte n’est encore fermée.

Indiquant le pourquoi, il a expliqué qu’au bout d’un an de mise en œuvre il y a lieu de s’arrêter pour passer en revue et essayer de voir les dysfonctionnements éventuels. Au Comité qui a pour mission de faire l’évaluation de dire quels sont les aspects qui méritent une amélioration.

Selon lui, cet acte est « une révolution majeure » qui permet au Sénégal d’aller en direction d’installation de pôles territoires extrêmement forts, porteurs d’un développement économique et social, tout en permettant aux collectivités locales de se renforcer en ressources financières et humaines.

En 2015, le Fonds de dotation des collectivités locales a augmenté de plus de 4 milliards F CFA, a-t-il par ailleurs indiqué.

Idrissa Diop Idy

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles