Eumeu prend le meilleur sur Balla : Une victoire au goût bien amer suite à cette profanation…

Le combat opposant Eumeu Sène de Pikine à Balla Gaye II de Guédiawaye a tourné à l’avantage du premier nommé. Mais le Pikinois avait le cœur trop lourd pour apprécier sa victoire à sa juste valeur. Lactuacho vous expliquera pourquoi.

Même si certains donnaient peu de chance au champion pikinois, le combat n’a duré à peine moins de trois minutes. Après un premier corps-à-corps qui s’est terminé derrière les sacs limitant l’enceinte, Balla Gaye II connu pour son style offensif a déclenché une bagarre désordonnée pour chercher une ouverture.

Dans la riposte de son adversaire, à l’image de son combat précédant contre Bombardier, il a été touché par un coup de Eumeu. Titubant, il a cherché, après avoir saisi son adversaire, une prise pour projeter son adversaire d’un déhanchement, mais Eumeu a déjoué le coup obligeant Balla à marquer d’abord un premier ‘’Quatre appuis’’ , une chute que les juges n’ont pas validée.

Enchaînant pour une prise autour de la ceinture de son adversaire qui était à trois appuis (deux mains et un genou à terre), Eumeu a profité de cette mauvaise fortune de Balla pour essayer de le toucher à travers des coups distribués sur le visage et le cou de l’enfant de Guédiawaye. Amoindri Balla a finalement posé le second genou à terre, validant la victoire de Eumeu.

Mais voilà ! Ce qu’on pourrait appeler l’amertume de la victoire, Eumeu l’a lâchée après le combat.

Le cœur lourd, il a expliqué que la tombe de sa mère a été profanée, le corps de cette dernière déterré pour ‘’accueillir’’ le mystique du camp de son adversaire. Au bord des larmes le champion pikinois a expliqué que c’est la dernière fois qu’il croise le fer avec Balla.

« La lutte ne vaut pas cette profanation que la tombe de sa mère a subie », a-t-il indiqué.

Quand Moustapha Guèye a voulu le calmer pour lui poser d’autres questions, le lutteur s’est finalement lâché, pleurant de chaudes larmes avant  de forcer l’ancien roi des arènes à le libérer.

Il compte saisir le procureur pour une plainte a-t-il ajouté.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles