Etudiant sauvagement agressé par un autre étudiant : ses camarades demandent son évacuation à l’étranger

Les étudiants de la Faculté des Sciences et Techniques ont appelé les autorités du ministère de la Santé et de l’Action sociale et le COUD à l’évacuer en France, et que justice se fasse. Face à la presse, hier, Baye Saliou Dione a rappelé que Ibrahima Ngom a été agressé par un nommé Daouda Diène.

Le 17 septembre passé, après une réunion tenue avec le personnel du COUD, l’étudiant Ibrahima Ngom avait été violemment agressé par un autre étudiant à l’aide d’une arme blanche qui a endommagé son cerveau, nous rappelle « L’As ».

Ce dernier l’avait surpris et attaqué à coups de hache. Après ses graves blessures, Ibrahima Ngom était en réanimation pendant trois semaines à l’hôpital Principal de Dakar.

«Actuellement dans un état critique, notre camarade doit subir une opération, et nous souhaitons qu’il soit évacué à l’étranger, en France ou dans un autre pays pour qu’il puisse être soigné dans les meilleures conditions» disent-ils.

Ainsi, selon toujours l’As, les étudiants interpellent le COUD, le ministère de la Santé, ainsi que le Recteur de l’université pour qu’ils s’engagent à amener Ibrahima Ngom à l’étranger. Selon eux, le présumé coupable n’est toujours pas arrêté et pourtant, il circule toujours au niveau de l’université.

«La brigade de recherche dit qu’elle fait son travail. Mais, nous ne croyons pas à ces déclarations car des étudiants ont dit qu’ils le voient tous les jours au campus social», révèle l’étudiant.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles