Etats-Unis Moments de tension autour d’une statue presque nue de Hilary, après celles de Trump

Une statue presque nue de Hillary Clinton est parue dans les rues de New York City mardi matin, déclenchant une bagarre entre l’artiste et une femme qui l’a jugée «obscène».

Créé par Anthony Scioli, l’œuvre dépeint Hilary Clinton avec des sabots piétinant des e-mails supprimés, avec ce qui semble être un banquier de Wall Street enroulant ses bras autour de son corps nu.

Selon des témoins, la statue a été vue un peu  avant 6h du matin, et cela n’a pas duré longtemps avant qu’une employée d’un musée voisin nommée Nancy ne la renverse, signale le New York Daily News.

Avec les e-mails supprimés éparpillés autour de ses pieds, la statue a combiné les critiques les plus sévères qu’on afflige à Hilary Clinton, y compris les accusations selon lesquelles elle est confortable avec les banques de Wall Street, car elle avait prononcé des discours payés par les banques comme  Goldman Sachs.

Une foule rassemblée autour de Nancy qui criait: «C’est obscène! », quand elle a renversé l’œuvre d’art et s’est assise sur la statue pour l’empêcher d’être érigée à nouveau.

statue-trump

Dans les trois heures, la statue a attiré l’attention des agents sur l’unité de contre-terrorisme de la ville, qui a ordonné à Scioli de déguerpir parce qu’il n’avait pas le permis approprié.

Cette œuvre d’art est apparue deux mois après les statues semblables d’un Donald Trump nu qui ont émergé dans plusieurs villes, dont New York San Francisco, Los Angeles, Cleveland et Seattle. Elles ont toutes été finalement saisies par les fonctionnaires municipaux.

lactuacho.com avec Dailymail.co

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles