Etats-Unis Il avait tué l’homme qui tentait de violer sa femme, Mamadou Diallo relaxé

Des accusations de crime ont été abandonnées contre un habitant du Bronx qui a battu à mort le présumé violeur de sa femme avec un fer à pneus, ont annoncé  les procureurs mercredi.

Mamadou Diallo, 61 ans, avait fait face aux juges après matraquer Earl Nash à mort en mai dernier, quand la brute a essayé de violer sa femme Nenegale à l’intérieur de leur appartement.

La famille de Diallo a laissé éclater des applaudissements quand le juge de la cour suprême de justice du Bronx Cour, Marc Whiten a signé la relaxe, tandis que le mari héroïque était assis stoïquement devant le tribunal.

« Il ne pourrait y avoir aucune joie dans une circonstance comme celle-ci. M. Diallo, vous êtes libre d’aller » a dit le juge.

mamadou-diallo

En dehors de la salle d’audience, Diallo, qui a pleuré avec sa femme quand il a été informé de sa relaxe mercredi matin, semblait soulagé.

«Je suis heureux pour la justice américaine, et elle est la meilleure du monde, voilà ce que je dis. Ces trois derniers mois étaient trop durs pour moi. Certaines personnes me disent que je suis un tueur. C’était  difficile pour moi « , a-t-il déclaré ajoutant qu’il a perdu sa licence TLC et son travail.

Nenegale sa femme a déclaré que la relaxe  était la bonne décision.

«Je pense qu’ils ont fait le bon choix parce qu’il me défendait. Voilà ce qu’un mari doit faire » a-t-elle dit.

Diallo était à la recherche d’une place de parking à l’extérieur de son domicile à Claremont Village quand il a reçu un appel téléphonique effréné de sa femme, Nenegale, qui venait d’être attaquée par un criminel de carrière.

Le chauffeur de taxi  a alors chargé avec un démonte-pneu pour battre Nash, un homme 43 ans, quand il affrontait le pervers dans l’ascenseur de l’immeuble. Nash est décédé plus tard à l’hôpital et sa mort a été classée  en homicide en Août, par l’accusation.

En dehors de la salle d’audience, la fille de Diallo Binta, 30, a souri en entendant la nouvelle.
« Je me sens bien, je me sens incroyablement bien. Mon père est un homme libre », s’est-elle réjouie.

Lactuacho.com avec nypost.com

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles