Essor économique : Le tourisme et l’hôtellerie, deux facteurs de la croissance du continent africaine

L’Éthiopie, la Tanzanie et Djibouti sont les pays africains parmi les 10 économies à la croissance la plus rapide au monde en 2017. Cette information figure dans une banque de données d’Infinite Potentials Consulting (IPC), une société de conseil en services professionnels qui affirme que ces 3 états ont connu la plus forte croissance du produit intérieur brut (PIB) en 2017, avec une croissance de 7,7%, 7,1% et 7,0% respectivement contre une croissance moyenne du PIB mondial projetée de 2,7%.

L’accélération de la croissance à Djibouti a été principalement motivée par les activités portuaires et les transports, tels que le commerce de transit avec l’Éthiopie, qui a attiré d’importants investissements publics et étrangers. D’un autre côté, l’Éthiopie et la Tanzanie ont été considérablement soutenues par le redressement de la production agricole, la hausse des secteurs des services et l’augmentation des investissements dans les infrastructures.

Dans un rapport intitulé hospitality report, publié en début d’année par Jumia Travel, première agence de voyages en ligne en Afrique, l’industrie du voyage et du tourisme a contribué directement à hauteur de 4,1% du PIB de l’Ethiopie en 2015 avec 51,3 milliards (2,26 milliards USD). Il devrait augmenter de 5% d’ici 2026 pour atteindre 85 milliards (3,7 milliards d’USD).

Cette performance même si en nette progression,  reflète en grande partie l’activité économique générée par des industries telles que les hôtels, les agences de voyages, les compagnies aériennes et d’autres services de transport de passagers comme les restaurants et les industries de loisirs.

«L’industrie de l’hôtellerie éthiopienne a connu une croissance rapide au cours des dernières années et il reste encore beaucoup de potentiel inexploité selon certains experts. “Exploiter ces opportunités grâce aux nouvelles technologies et aux fournisseurs de services d’hébergement soutiendra l’initiative du pays pour devenir l’une des cinq premières destinations africaines au cours des quatre prochaines années, les défis sont nombreux, mais l’avenir est source d’inspiration et nous sommes impatients de concrétiser la croissance et les progrès prévus », déclarait Paul Midy, ancien PDG de Jumia Travel, dans son rapport.

Pour parvenir à une croissance inclusive, l’Afrique a réalisé des progrès dans la création d’emplois depuis 2000. Entre 2000 et 2010, l’Afrique a ajouté 37 millions d’emplois stables (y compris les salariés et les propriétaires d’entreprises). De ce fait, l’industrie du tourisme et de l’hôtellerie emploie 1 Africain sur 20, qui travaille indirectement dans le secteur.

Selon le cabinet McKinsey & Company, si l’Afrique accélérait la création d’emplois en mettant en œuvre une stratégie pour accélérer la création d’emplois, le continent pourrait ajouter jusqu’à 72 millions de nouveaux emplois stables entre 2010 et 2020 dans tous les secteurs cités, augmentant ainsi la part salariale de la population active à 36%.

Correspondance particulière Simon Mbelek

Public Relations & Social Media manager –  Jumia Travel 
phone (00237) 650814215 / 696 62 72 34 | skype simon.mbelek1

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles