Espèces en voie de disparition : une chasseuse américaine tue une girafe et choque largement les réseaux sociaux

Tess Thompson Talley Tess a tué cette girafe sur la photo,  pour son plaisir.  Cette chasseuse américaine fait (encore) scandale pour avoir tué une girafe noire. Posant derrière son cadavre, Tess Thompson Talley sourit de toutes ses dents sur cette photo devenue virale sur les réseaux — mais nous pouvons aujourd’hui faire de cette tragédie… une chance de survie pour toutes les girafes!Dans quelques semaines, des pays du monde entier vont se réunir lors d’un important sommet sur la faune sauvage. Et pour la toute première fois, cinq pays africains ont proposé d’inscrire la girafe sur la liste d’espèces protégées. Ce premier pas vers une action internationale pourrait tout changer. Et c’est urgent: en trente ans, la population de girafes a diminué de 40%.

Àvaaz, une organisation internationale de défense lance ce cri à tous les gouvernements de la CITES qui regroupe les pays impliqués dans ce combat: « Nous vous demandons d’ajouter les girafes à la liste des espèces protégées de la CITES, de lancer et financer un grand plan d’action panafricain afin de restaurer les populations de girafes et de protéger leurs habitats, et d’aider les communautés locales qui vivent aux côtés de nos plus grandes amies du règne animal. »

« Nous commençons à peine à comprendre combien les girafes sont intelligentes et sensibles. Elles communiquent même en fredonnant! La photo de Tess a déclenché une vague d’indignation mondiale, car au fond de nous, nous savons que les animaux méritent d’être traités avec dignité et respect », ajoute Avaaz.

Les nouvelles protections ne mettront pas fin à la chasse aux trophées, mais introduiront des règles sévères pour réguler le commerce de parties de girafes. Ces animaux doivent également être protégés du braconnage et de la destruction de leurs habitats — alors signez maintenant pour les protéger et exiger un plan d’urgence afin de les sauver de l’éradication lors de cette réunion internationale cruciale qui aura lieu en mai!

Jusqu’ici, les girafes ont peu attiré l’attention mais leur nombre est en chute libre — il est l’heure de tirer la sonnette d’alarme et de faire circuler cette pétition partout afin que les gouvernements agissent en notre nom.

Cliquez ici pour offrir aux girafes la protection qu’elles méritent

Pour l’Organisation la vie sur Terre est précieuse et pourtant, partout où se porte notre regard, les plus belles espèces déclinent. C’est une tragédie. Surtout que nous sommes tout juste en train de découvrir le rôle clé qu’elles jouent pour toute la vie autour d’elles. Nous nous sommes déjà rassemblés pour les éléphants et les orangs-outans — aujourd’hui, faisons de même pour les girafes.

Avec espoir et détermination,  Avaaz

 

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles