ESPACE POLITIQUE : Le mouvement de Thierno Alassane Sall bientôt transformé en parti

Ce n’est pas demain la fin de la création de partis politiques au Sénégal. Avec plus de 300 partis dans son escarcelle, l’espace politique sénégalais va bientôt enregistrer la naissance d’une autre formation. C’est le mouvement de Thierno Alassane Sall qui tend vers un parti après le dépôt de son récépissé.

Les partis politiques naissent, mais n’ont pas les mêmes ambitions au Sénégal. Si d’aucuns optent pour accompagner certains grands partis dans la quête du pouvoir, pour d’autres, ils veulent s’affirmer, tout en luttant pour un assainissement de l’espace politique, en mettant au devant de la scène la citoyenneté et l’engagement. Comme c’est du Mouvement la « République des valeurs » qui tend à devenir une formation après le dépôt de son récépissé qui est en cours de validation par le ministère de l’Intérieur. Selon Ajaratou Diop Sow membre dudit mouvement, « il est important que les Sénégalais sachent que la politique n’appartient pas à des gens qui ne sont pas compétents et qui viennent de par leur affiliation pour prendre des décisions qui ont un impact global sur nos vies ». « Notre objectif premier, c’est de sensibiliser les gens à s’intéresser à la chose publique qui appartient à tous les 15 millions de Sénégalais », a-t-elle déclaré.

Avant de révéler : « Le second c’est de devenir un parti politique ». Elle s’exprimait lors de la journée de porte ouverte tenue à leur siège sis, avenue Bourguiba, où elle a fait savoir que ce parti et les partis politiques ont des réalités. Dans la même foulée, Ajaratou Diop, a insisté sur les objectifs dudit mouvement : « Les valeurs qu’on prône paraissent comme idéal. C’est la démocratie, le respect de la parole donnée, la transparence de la gestion des institutions de la République et leurs indépendances, une économie qui favorise les Sénégalais avant d’autres personnes ».

Revenant sur la démission de Thierno Alassane Sall du gouvernement, cette dernière d’être plus claire : « Cette démission a été faite suite à un contrat qui n’était pas pour les intérêts du Sénégal ». Concernant le choix du 02 mai, Mme Diop se laisse aller : « Nous avons choisi le 2 mai, parce qu’il est symbolique pour nous et correspond à la date de naissance de notre mouvement qui célèbre son un an ». Avant d’éclairer la lanterne : « Ce décision prise en 2017, est un acte fort de patriotisme posé par le président Thierno Alassane Sall par sa démission du gouvernement pour les intérêts du pays ».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles