Eradication de la mendicité : la banlieue solidaire se démène, mais la faiblesse des moyens persiste

Les femmes de la banlieue dakaroise (Pikine, Diameguène, Sicap-Mbao) ont exprimé hier leur volonté de combattre la mendicité au Sénégal. Elles ont partagé avec la presse une nouvelle initiative en faveur des enfants-talibés.

Les « Ndèyou-Dahraa », leur appellation, veulent désormais offrir des sortes « restaurants du cœur » pour assurer le repas aux talibés, et offrir leur déjeuner et leur diner quotidien.

Pour relever ce défi, cette association bénévole diriger par Sokhna Amy Sarr a lancé un appel aux bonnes volontés pour un soutien, en nature et financements.  Car malgré leur solidarité manifestée et leur détermination, nourrir des centaines d’enfants quotidiennement est un défi dans ces localités où vivent des populations à revenus moyens.

« Eradiquer la mendicité exige aussi des financements, mais aussi des formations pour les initiatrices » a expliqué Sokhna Aïda, une Ndéyou-Dahra de Diamaguène-Sicap Mbao, confirmant cette nécessité d’appui.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles