ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : « L’assurance qualité une innovation », selon Pr Papa Gueye

L’Initiative HAQAA (Harmonisation de l’assurance qualité et de l’accréditation de l’enseignement Supérieur Africain en partenariat avec l’Autorité nationale d’Assurance Qualité de l’Enseignement supérieur (ANAQ-Sup), tient depuis hier et pour deux jours à Dakar, une Conférence internationale sur l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur. L’objectif de cette rencontre est de célébrer aussi les 3 ans de l’Initiative, tout en faisant le bilan des réalisations.

Le professeur Papa Gueye secrétaire exécutif de l’Autorité nationale d’assurance qualité de l’enseignement supérieur (ANAQ-Sup), a fait savoir que l’assurance qualité est une innovation au Sénégal, qui est le premier pays en Afrique francophone à créer une Agence fonctionnelle (en 2012). Selon lui, il s’agit pour l’Union africaine appuyée par l’Union européenne et tous les pays membres de cette organisation d’arriver à harmoniser les pratiques au niveau de l’enseignement et surtout de pouvoir appliquer la convention d’Addis-Abeba qui définit les critères de reconnaissance mutuelle des diplômes des autres pays. De l’avis de M. Gueye, le projet HAQAA promeut le développement d’un système d’assurance qualité et d’accréditation harmonisé au niveau institutionnel, national, régional et panafricain. Selon le secrétaire exécutif de l’Anaq-Sup, cette rencontre permettra de faire le bilan des réalisations et d’envisager la suite du projet en termes de programme, de partenariat et de gouvernance. « Le projet HAQAA s’achève avec succès car les différents programmes retenus à son démarrage ont été exécutés et souvent avec un impact attesté par les bénéficiaires », dit-il. Pour ce dernier, après cinq ans de fonctionnement, L’Autorité nationale d’Assurance Qualité de l’Enseignement supérieur (ANAQ-Sup) a obtenu des résultats probants. Il s’agit de l’appui aux établissements dans la mise en place de Ciaq, du développement de standards et de lignes directrice africaine pour l’assurance qualité, un outil de référence pour soutenir les institutions d’enseignement supérieur et les agences de qualité en Afrique dans la mise en place de bonnes pratiques dans le domaine de l’Assurance qualité. Sur cette liste on peut ajouter la mise place de cours de formation à l’échelle du continent pour les responsables en charge de l’assurance qualité qui a permis la promotion d’un langage commun pour l’assurance qualité en Afrique, ainsi que le dialogue et la diffusion d’objectifs et d’outils continentaux africains dans ce domaine.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles