Energies renouvelables : L’Allemagne accorde près de 18 milliards FCFA au Sénégal

Markus Faschina, Directeur du bureau de la Banque allemande de développement à Dakar, et Amadou Ba, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, ont procédé ce mardi 22 décembre 2015 à Dakar, à la signature d’un contrat de financement de 27 millions d’Euros, soit environ 18 milliards de FCFA, destiné à la réalisation d’un programme dénommée « Promotion des énergies renouvelables »

Ce financement est destiné essentiellement à la réalisation d’une centrale solaire photovoltaïque de 15 mégawatts dans la commune de Diass, à proximité de l’AIBD. Il s’agit d’alimenter a la fois la future Zone Economique Spéciale Intégrée de l’APIX et le réseau interconnecté de la Senelec, une centrale pionnière au Sénégal au vu de sa technologie et sa taille/

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de la République d’Allemagne à Dakar, du Ministre de l’Energie et du Développement des Energies renouvelables,  et d’autres personnalités.

Le financement prévoit également l’installation de centrales solaires dans les centres secondaires de la Senelec situés à Kidira, Médina Gounass, Goudiry pour une puissance totale de 1,2 Mw, ainsi que des centrales hybrides de la même puissance dans les iles du Saloum.

D’après le ministre, sa signature vient concrétiser un engagement du Gouvernement de la République Fédérale d’Allemagne pris lors des dernières négociations intergouvernementales tenues à Dakar les 27 et 28 novembre 2012 et réitéré à l’occasion du Groupe Consultatif pour le financement du Plan Sénégal Emergent tenu à Paris les 24 et 25 février 2014.

Le financement accordé à ce projet inscrit dans le Plan d’Actions Prioritaires (PAP) du PSE (2014-2018), vient s’ajouter à  deux (2) conventions de financement qui ont été signées dans le courant de l’année 2014 au titre de la coopération financière pour un montant de 43 millions d’euros soit environ 28,2 milliards de FCFA.

« Aussi, le projet de promotion des énergies renouvelables contribue-t-il à l’atteinte de ces objectifs en ce qu’il vise l’augmentation de l’utilisation des ressources renouvelables dans le secteur de l’électricité et la réduction des émissions de CO2 à travers l’installation et l’exploitation de plusieurs centrales photovoltaïques dont une est connectée au réseau et les autres décentralisées. La réalisation du projet va également contribuer à la couverture des besoins en énergie au Sénégal, à la baisse du coût de production et du besoin de subvention du secteur de l’énergie ainsi qu’à la réduction de la dépendance aux fluctuations des marchés pétroliers internationaux » a indiqué Amadou Bâ dans son discours.

Il a d’ailleurs rappelé qu’un diagnostic du secteur de l’électricité a révélé sa forte dépendance aux importations des produits pétroliers du fait d’un parc de production vétuste, dominé par une énergie à 90% d’origine thermique générant des coûts de production très élevés.

Ainsi les prix de l’électricité sont parmi les plus élevés au monde et grèvent lourdement la compétitivité des entreprises. À cela s’ajoute un réseau de distribution peu performant pour faire face à une demande sans cesse croissante.

C’est pourquoi en réponse, le Plan Sénégal Emergent (PSE) a ciblé des objectifs comme avoir une parfaite disponibilité d’énergie en quantité et qualité suffisantes, avoir un prix de l’électricité parmi les plus bas de la sous-région (environ 60 à 80 FCFA/kWh) pour un soutien à la compétitivité économique, diminuer de moitié la facture d’électricité des ménages et supprimer les coupures et les pertes associées d’ici 2017.

Au total, le volume global de la Coopération bilatérale technique et financière allemande depuis son lancement en 1960, s’élève à 685,24 millions d’Euros, soit environ 450 milliards de francs CFA.

« Je saisis cette occasion pour souligner le dynamisme de cette coopération et saluer en vous et vos collaborateurs, des partenaires essentiels dans la mise en œuvre de la politique économique et sociale du gouvernement », a déclaré Amadou Bâ.

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles