Energie : ENGIE et Meridiam bouclent le financement de deux projets photovoltaïques au Sénégal

ENGIE et ses partenaires Meridiam et FONSIS ont signé les contrats de financement de deux projets photovoltaïques de 60 MW.

L’investissement total pour ces projets s’élève à 47,5 millions d’euros, financé par la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la Société Financière Internationale (IFC), et Proparco, selon l’Agence APO.

Ces deux projets font partie du programme Scaling Solar au Sénégal, mené conjointement par les autorités sénégalaises et l’IFC. L’offre du consortium ENGIE – Meridiam a été retenue par la Commission de Régulation du Secteur de l’électricité (CRSE) du Sénégal dans le cadre d’un appel d’offre en octobre 2017.

ENGIE et Meridiam détiendront chacun une participation de 40 % dans les sociétés de projet. Le fond souverain sénégalais, FONSIS, sera également actionnaire à hauteur de 20 %. Ces projets sont situés à Kahone, dans la région de Kaolack, et à Touba-Kaël dans la région de Diourbel. ENGIE sera en charge de la construction et l’exploitation des deux installations solaires.

Yoven Moorooven, Directeur Général d’ENGIE Afrique : « Dans un contexte extrêmement concurrentiel, ENGIE réaffirme son engagement sur le long terme au Sénégal. Ces projets contribueront à fournir une énergie propre et abordable tout en créant des emplois durables. Ils s’inscrivent, de plus, parfaitement dans la stratégie du Groupe qui ambitionne de faire d’ENGIE le leader de la transition zéro carbone « as a service » en Afrique. »

Au Sénégal, ENGIE a participé à la construction de deux centrales photovoltaïques de 30 MW dans la ville de Santhiou Mekhé et de 29,5 MW à Ten Mérina dans la région de Thiès, près de Dakar. Les deux projets sont actuellement en exploitation. ENGIE a par ailleurs conclu un partenariat avec l’Agence Nationale pour les Énergies Renouvelables du Sénégal (ANER) visant à accélérer le développement des énergies renouvelables dans le pays. Le Groupe met également en œuvre des solutions d’énergie solaire destinées aux populations rurales non connectées au réseau électrique national.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles