Energie: Des experts recommandent un comité interinstitutionnel pour la réouverture de l’ESIE

Les intervenants en matière d’énergie ont recommandé la création d’un comité interinstitutionnel qui travaillera assidûment à la réouverture du Collège interoral africain de l’électricité d’ingénierie (EIE) à Bingerville, en Côte D’Ivoire. C’est un des recommandations issues de la fin de leur atelier de deux jours tenu à Abuja, au Nigeria, le 22 juillet 2017.

Ces experts ont déclaré que le Comité serait composé de représentants de la Commission de la CEDEAO, du Ministère de l’énergie de la Côte d’Ivoire, de l’Association des services publics de l’Afrique ( APUA) également connu sous le nom ASEA, West African Power Pool (WAPP), la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale, indique un communiqué.

Le rapport détaillant les décisions de la réunion de consultation a également déclaré que les institutions seraient officiellement informées par la CEDEAO du fonctionnement du Comité interinstitutionnel qui serait dirigé par ASEA.

Selon le rapport, la Commission de la CEDEAO introduirait les observations de la réunion telles que la disponibilité du site du collège à l’attention du Gouvernement de la Côte d’Ivoire, alors que l’étude de faisabilité devrait être envisagée en tenant compte des deux options Faire avec le site d’origine ou en acquérir un nouveau. Cependant, si l’école doit rouvrir dans une période optimale de deux ans, il devrait être sur le site original de Bingerville.

Dans la note conceptuelle commandée pour la reprise des activités académiques de l’ESIE, le consultant a décrit les orientations initiales envisagées pour la réouverture de l’école, notamment les aspects institutionnels, pédagogiques et infrastructurels qui doivent être développés plus avant par l’étude de faisabilité.

La réunion de deux jours a présenté entre autres, des présentations et des discussions sur la note conceptuelle développée par la CEDEAO ainsi que des examens des propositions qui ont émergé pour une revitalisation efficace des activités de l’ESIE, y compris la définition de la feuille de route souhaitée.

On a également présenté différents éléments du projet et leurs coûts connexes couvrant la réhabilitation, l’extension et le rééquipement, y compris un plan de mise en œuvre de 18 mois pour la reprise des activités de l’ESIE.

À la fin de l’atelier de consultation de deux jours, le commissaire à l’énergie et aux mines de la Commission de la CEDEAO, M. Morlaye Bangoura, a remercié les participants pour leur diligence et pour le consensus dégagé lors de l’émergence de la feuille de route souhaitée.

Il a souligné qu’en jouant à leur plein rôle et en participant au processus, la réouverture de l’ESIE deviendrait une réalité dans un proche avenir à la joie des compagnies d’électricité, du secteur de l’énergie et des populations de l’Afrique de l’Ouest en général.

Le rapport final de la réunion consultative devrait être présenté au prochain Conseil des ministres pour leur recommandation et l’approbation ultérieure de l’autorité des chefs d’État et de gouvernement.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles