Encore un cas de perversité dans les bus : Un homme va jusqu’à sortir son zizi dans le Tata de la ligne 57

Faut-il interdire à nos femmes, sœurs ou nièces de fréquenter les bus Tata ? Ou faut-il instaurer la charia dans les bus en mettant les femmes d’un coté et les hommes de l’autre ?

En tout cas, avec les cas de ‘’vol du plaisir’’ de certains hommes obsédés sexuels, la question méritent d’être posée.

A peine trois jours après le cas ‘’du couple de la ligne 69’’, dont nous parlions  dimanche dernier, un autre cas est parti pour  alimenter les discussions des passagers du bus Tata de la ligne 57 menant vers la Sicap Liberté 6.

Un homme, disons plutôt un détraqué sexuel, la trentaine à peu près, pire que de se frotter contre une femme, est allé même jusqu’à sortir son sexe dans le bus.

C’était ce matin du jeudi 27 août 2015, aux environs de huit heures trente, neuf heures.

C’est la dame ou un proche voisin qui a découvert le pot-aux-roses et ce fut le début des désapprobations et commentaires.

Des hommes dégoutés par la situation lui ont lancé entre autres à la figure :

«  Sa way so febarai nga daim fann fadiou mo gueune ngay fadiou ci bus bi ( Ecoute mon gars,  si tu es malade, va te faire soigner ailleurs que dans notre bus ! »

Au milieu des interrogations, l’obsédé est descendu ‘’discrètement’’ avec d’autres passagers, un peu avant liberté 6, laissant libre cour aux commentaires.

Une sortie plutôt facile pour quelqu’un qui, au moins, méritait d’être livré à la police pour ‘’Attentat à la pudeur’’.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles