ÉLECTRIFICATION RURALE : 50 maisons du village de Missirah branchées en solaire

Dans le but d’améliorer les conditions de vie des populations démunies du monde rural, le village de Missirah, situé en Casamance vient de bénéficier d’un projet d’installation électrique solaire. Initié par Blue Power Group Sénégal que dirige Amadou Dabo, ce projet a permis d’alimenter 50 maisons dans ce village de la Casamance.

L’État sénégalais n’étant pas en mesure d’approvisionner de manière stable et dans la durée certains villages qui sont très éloignés du réseau électrique en électricité, est obligé de se rabattre sur l’énergie photovoltaïque pour faciliter l’alimentation. C’est ainsi que depuis plusieurs années, des villages ont bénéficié de l’électricité grâce au solaire. C’est le cas de Missirah, un village situé dans la région naturelle de la Casamance, qui a vu 50 de ses maisons alimentées en électricité solaire de façon tout à fait efficace depuis plus de six mois grâce à Blue Power Group, une firme israélienne représentée au Sénégal. La population de Missirah a bien accueilli ce projet qui va leur permettre non seulement d’avoir de l’électricité, mais va permettre d’améliorer les conditions de travail des écoliers et des enseignants. « L’électrification va faciliter également l’accès à l’eau potable par l’installation de pompes électriques, tout en rendant possible la conservation de vaccins, l’éclairage des centres de santé et va contribuer à la sécurité des populations », a-t-il déclaré. Avant de préciser : « Maintenant, ils n’ont plus besoin d’aller recharger des téléphones à plusieurs kilomètres avec un délai d’attente de trois jours. Aujourd’hui, ils rechargent les téléphones sur place, tout en regardant la télévision ». Selon lui, ce système d’électrification qui a été proposé à ces populations a donné entière satisfaction à ce village. « C’est une aubaine pour les populations de Missirah », dira-t-il. M. Dabo s’exprimait lors d’un point de presse tenu hier à Dakar pour faire savoir que ce groupe détient d’une expertise locale sur le terrain qui le permet de répondre aux demandes sans avoir de mauvais retour sur l’aspect technique, avec une installation qui ne va pas modifier le paysage du village. « Toute l’installation tous les câbles sont faits de façon souterraine avec un dispositif de sécurité pour protéger les villageois d’une électrocution ou de la foudre. La machine dispose également un système de sécurité qui le protège contre les foudres » indique-t-il. Olivier Katz, membre fondateur de Blue Power Group, prenant la parole a fait part que ce projet de panneaux solaires a un intérêt particulier pour les populations de cette partie de la Casamance, mais aussi pour le groupe. « Il nous offre la possibilité d’optimiser les batteries de façon suffisante pour pouvoir tenir à long terme », a-t-il précisé. Et d’ajouter : « Notre mission c’est de pouvoir créer un contrôleur qui va optimiser les batteries de telle façon on puisse les utiliser le plus longtemps possible. Il va nous permettre de gérer chaque sortie d’électricité de façon optimale pour qu’on puisse avoir à la fin une batterie qui va tenir 6 mois à un (1) an comme celle qui est déjà mise en place pour tenir cinq (5) à six (6) ans dans d’excellentes conditions, le tout à 230 Voltes ». La machine qui a été mise en place pour supporter les panneaux solaires, a une durée de 20 à 25 ans maximum. La seule chose qui a une durée de vie limitée c’est la batterie. « Come on optimise, cela va nous permettre d’avoir des batteries qui vont durer une dizaine ou une douzaine d’années et sur des batteries jeunes de six ans huit ans. Ce qui est déjà important », a-t-il conclu.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles