Elections législatives et présidentielle 2016 au Niger la CEDEAO va déployer 130 observateurs

L’ancien président intérimaire du gouvernement d’unité nationale du Libéria, Amos Sawyer, conduira la mission d’observation électorale à court terme de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour les élections législatives et présidentielle du dimanche 21 février 2016 au Niger.

La mission, déployée par l’organisation régionale en vertu de son Protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance, aura pour objectif essentiel de s’assurer du bon déroulement du processus électoral en vue d’une élection libre, transparente et crédible, nous dit un communiqué parvenu à lactuacho.com.

Elle sera composée de 130 observateurs, dont 15 à long terme et 115 à court terme. Les observateurs à court terme viendront des Etats membres de la CEDEAO, à l’exception du Niger, de la Cour de Justice de la CEDEAO, du Conseil des Sages de l’organisation régionale, ainsi que du Parlement de la Communauté.

La mission à court terme comprendra également des représentants des commissions électorales nationales de la région tout comme d’experts formés au centre Koffi Annan pour la paix basé à Accra, au Ghana, nous dit-on.

Quant aux 15 observateurs à long terme, ce sont des spécialistes en sécurité, genre, opérations électorales, droit constitutionnel et communication.

D’après le communiqué, les missions à court et long termes seront appuyées sur le terrain par une équipe d’assistance technique de la Commission de la CEDEAO composée du président ainsi que de la commissaire chargée des Affaires politiques, de la Paix et de la Sécurité de ladite Commission, respectivement Kadré Désiré Ouédraogo et Mme Salamatu Hussaini Suleiman. Le directeur des Affaires politiques de la Commission, Dr Remi Ajibewa et d’autres cadres de l’institution feront également partie de cette équipe.

Ainsi, les observateurs seront déployés dans toutes les régions du pays, à l’effet d’observer et de suivre toutes les opérations préélectorales, électorales et post-électorales du scrutin et de se prononcer sur son déroulement. Cette observation portera sur la régularité, la transparence, l’équité et le bon déroulement des législatives et de la présidentielle.

 

Toujours selon le communiqué, à l’issue du scrutin, la mission d’observation électorale de la CEDEAO exprimera son opinion et formulera, si nécessaire, des recommandations à l’endroit des différentes parties prenantes au processus électoral. Ce sera à la faveur d’une déclaration préliminaire du chef de la mission, Amos Sawyer, lors d’une conférence de presse prévue le 22 février 2016 à Niamey.

Quinze (15) candidats sont en lice pour le premier tour de la présidentielle du 21 février 2016. Il s’agit du président sortant, Mahamadou Issoufou, au pouvoir depuis 2011, d’Abdou Labo, d’Ibrahim Yacouba, de Mahamane Ousmane, de Seini Oumarou et d’Adal Rhoubeid.

Mahamane Jean Padonou, Kassoum Moctar, Laouan Magagi, Tahirou Guimba, ainsi que Cheiffou Amadou sont également sur la ligne de départ pour le scrutin présidentiel.

Mahamane Hamissou, Abdoulaye Traoré, Hama Amadou tout comme Amadou Boubacar ambitionnent aussi de briguer la magistrature suprême du Niger.

Outre l’élection de leur président pour les cinq prochaines années, les nigériens se rendront aux urnes le dimanche 21 février 2016 pour désigner également 171 députés.

La CEDEAO lance un appel aux candidats, aux leaders des partis politiques ainsi qu’à leurs militants et sympathisants afin que ce double scrutin se déroule dans la paix, la quiétude, la sérénité et la cohésion nationale.

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles