Election Présidentielle du Sénégal du 24 Février 2019 : Bilan Du Processus Électoral En Espagne

Après la proclamation des résultats globaux provisoires, l’heure est venue pour les acteurs impliqués de faire le bilan sans complaisance du processus électoral.

Avec un collège électoral de 32738, dont 14439 sénégalais ont pu exprimer leur suffrage á travers les 78 bureaux de vote répartis dans 48 villes ou localités. Ils sont aussi nombreux les sénégalais qui n’ont pu voter le jour du scrutin faute de cartes d’électeurs en cours de validité en dépit du taux de pourcentage qui avoisine les 42,96 % , un taux qui a connu une légère hausse par rapport à celui de 2012 qui était de 37,9%.

Tirant le bilan du processus électoral, le Consul Général Abdou Khadre Agne par ailleurs Président du comité électoral á travers une note circulaire nº 160/CGSM/2019 datée du 01/03/2019 a exprimé toute sa satisfaction de la bonne tenue de l’élection présidentielle qui   de son avis s’est déroulée dans le calme et la transparence sur l’ensemble des bureaux de vote.
Il a en outre remercié les Présidents d’Associations et Dahiras qui, selon lui á travers leur professionnalisme et leur sens élevé du devoir ont démontré qu’ils constituent des Ambassadeurs du Sénégal au niveau de leurs localités respectives.

Si le comité électoral a fonctionné en parfaite synergie ce qui a abouti á ces résultats jugés satisfaisants par certains observateurs ; force est de constater que celui gagnerait en efficacité avec l’implication de toutes les forces vives du consulat et qui jouissent d’une expertise avérée dans le domaine de l’organisation des élections car l’expérience a toujours fait la différence surtout en de pareilles circonstances.

Dans le souci d’être en adéquation avec la mission qui lui est dévolue, la Decena a pour sa part déployé sur le terrain 79 contrôleurs et 10 superviseurs ce qui lui a valu d’ailleurs les félicitations de l’Ambassadeur, du Consul général et des représentants des candidats qui étaient en lice pour le travail de veille et d’avant-garde durant tout le processus électoral.

L’Organisation de l’élection présidentielle n’a pas connu que du succès á tout point de vue, elle a aussi enregistré quelques impaires car de Huelva (en Andalousie) aux Iles Canaries, des responsables ont eu á décrier et surtout en cette période hivernale les conditions d’accueil et d’Hébergement peu décentes lors de leur passage dans la capitale espagnole pour la formation et la réception du matériel électoral.

Autre aspect et non pas des moindres : le retard constaté dans la mise en place des moyens matériels et financiers a aussi entrainé un léger retard dans la transmission des résultats au niveau national car les procès- verbaux pour la juridiction Espagne sont arrivés á la veille du scrutin.

Or, organiser des élections suppose la mobilisation de moyens matériels et financiers de grande envergure, sous ce rapport l’état du Sénégal devrait anticiper sur les évènements pour minimiser tous ces problèmes dans la perspective d’assurer des élections correctes.

Considéré par certains compatriotes comme du saupoudrage uniforme aux allures de campagne déguisée, la venue en Espagne de Mme Nata Samb Mbacké Administrateur du FAISE pour allouer des financements aux femmes en pleine campagne électorale a été diversement appréciée par les acteurs politiques de l’opposition comme de la mouvance présidentielle.

Une situation qui a fini d’irriter une militante de la première de l’APR qui a tout bonnement gelé ses activités politiques car selon cette dernière l’éthique et la morale ne devraient accepter de telles pratiques surtout en période de campagne.

Faisant le bilan de l’élection présidentielle au sein des états-majors politiques ; Seynabou Helene Seye responsable de la coalition Sonko Président a d’abord remercié tous ceux qui ont eu á porter leur choix sur Ousmane Sonko avant de laisser entendre que l’heure est venue pour les sénégalais toutes obédiences confondues á se retrouver autour de l’essentiel pour bâtir notre mère patrie : le Sénégal.

Interrogé sur la déroute de leur coalition, Mady Cissé Ba   Coordonnateur de l’APR á Murcia para ailleurs mandataire de BBY dans cette localité n’a pas mis de gants pour dire ses vérités. Selon lui le seul et unique responsable de cette débâcle est l’APR qui, n’a su sanctionner positivement les efforts des responsables qui nous ont valu autant de succès par le passé. Selon lui la DSE n a enregistré durant le septennat du Président Macky Sall que deux nominations très méritées : Awa Cheikh Mbengue au CESE et Mouctar Belal Ba comme Consul Général finalement limogé á quelques encablures des jouxtes électorales.  Et au même moment dans d’autres pays qui ne font pas mieux que l’Espagne où on compte plus d’une vingtaine de nominations : le fossé est énorme, il y a trop de disparité incongrue dira-t-il.

Et Cissé Ba très en verve de poursuivre pour dire que cette manque de considération a fini de susciter des contestations et des frustrations dans nos rangs et en politique les erreurs ne pardonnent pas ils se paient cash. Il a en outre fustigé le fait que certains responsables ont souvent considéré Ousmane Sonko comme un épiphénomène aujourd’hui le résultat est là visible et palpable Sonko est une réalité en Espagne même si l’écart est de 159 voix conclut Mr Ba.

Pour Madeleine Bar  Coordonnatrice de la coalition on Idy 2019 á Madrid et ses alliés,  la victoire de leur mentor Idrissa Seck est sans commune mesure avant de nous informer qu’ils ont tenu un sit- in devant les locaux de l’Ambassade vendredi dernier pour manifester contre ces résultats fabriqués de toutes pièces . Ils comptent aussi user de tous les moyens légaux pour le choix souverain du peuple sénégalais soit respecté.

Mme Bar n’a pas manqué de remercier  les militants qui ont voté en faveur de leur coalition et plus particulièrement ceux de Madrid qui ont eu á contribuer de fort belle manière á la victoire de Idrissa Seck dans la capitale espagnole une première du genre.

Cheikh Momy Ndiaye Coordonnateur de la coalition Madicke 2019 se dit satisfait d’avoir accompli sa mission même s’il reconnait que les 166 voix obtenues par son candidat sont loin de refléter les réalités du terrain.

Nos efforts pour entrer en contact avec le mandataire du Pur sont restés vains.

Globalement, les élections se sont déroulées correctement et la maturité du peuple sénégalais a finalement triomphé sur la passion ici en Espagne.

Correspondance particulière de

Momar Dieng Diop Espagne. 

 

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles