Élaboration, mise en œuvre et suivi-évaluation du budget national : RCTB, un réseau d’ONG ambitionne une meilleure implication des populations

Toujours sur une courbe ascendante depuis l’indépendance du pays, le budget national, ce document financier qui retrace des prévisions de recettes et de dépenses, est comme le poumon économique d’un Etat. Mais les populations ont-elles conscience, que majoritairement ces mille milliards de francs CFA sont issus ou seront remboursés de par la sueur de leur front ? Les retombées et réalisations faites par l’Etat correspondent-elles à leurs attentes ? Le suivi de l’exécution du budget retrace-t-il fidèlement les lignes initiales tracées ?

C’est pour aider à répondre à ces questions qui interpellent directement les citoyens que le Réseau citoyen pour la transparence budgétaire (RCTB) est monté au créneau. Créé il y a quatre ans, et regroupant les ONG Alphadev, Action Solidaire Internationale, Cicodev et Enda Ecopop, il s’intéresse au processus d’élaboration, de mise en œuvre et d’évaluation du budget national du Sénégal

A l’issue d’un séminaire de concertation de trois jours, Amadou Kanouté le Directeur exécutif du réseau et ses proches collaborateurs ont fait face hier à la presse, pour non seulement partager leurs ambitions, mais aussi nouer un partenariat stratégique avec les professionnels du secteur de l’information et la communication.

Au vu du rôle capital du Budget, qu’il soit communal ou national, « Aider les populations à accroître leurs connaissances,  accompagner et améliorer les pratiques qui vont de l’élaboration à l’exécution du budget est une nécessité », a expliqué M Kanouté. Car, selon lui, tous les acteurs, gestionnaires comme populations bénéficiaires, dans la démarche, sont responsables.

La mesure des résultats visés, la transparence du processus devant être totale, peuvent expliquer les éléments de réussite et d’échec d’une politique.

« La maîtrise des quatre étapes du processus budgétaire, qui va de l’élaboration à la mise en œuvre, en passant le suivi et la reddition des comptes, est une priorité définie par le Réseau, à mettre à la portée des citoyens », a-t-il ajouté.

C’est en ce sens, selon Mamadou Mansour Diagne de Enda Ecopop, membre du Réseau, que les interventions du RCTB relatives au suivi budgétaire, visent le renforcement de capacités des parties prenantes, la collecte, l’analyse-suivie et la vulgarisation d’informations relatives aux investissements publics, au bénéfice des populations. Elles pourront ainsi mieux comprendre le rôle du citoyen responsable dans la collecte de la fiscalité.

Leurs trois jours d’échanges devraient, au-delà d’un diagnostic institutionnel du réseau, aboutir à la définition des directrices de leur Plan stratégique 2018-2021, ainsi que celles du Plan de communication.

Amadou Kanouté le Directeur exécutif du réseau a rappelé le rôle important attendu des journalistes et médias, pour plus d’efficience dans cette noble initiative. Une vidéo très didactique émise pour aider le citoyen lambda à comprendre le budget, ses processus, sa collecte et son rôle, a été projetée aux journalistes. Son plus large partage est attendu.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles