Education : Après la marche du ‘’G6’’ à Saint-Louis, les enseignants de l’inter-cadre ont battu le macadam ce samedi à Louga

A Louga, des enseignants unis autour d’une fédération dénommée Inter-cadre ont battu le macadam durant la matinée du samedi 17 mars 2018.

Partie du Rond-point Niomré à la croisée des quartiers Montagne-Nord et Montagne-Sud, la procession qui a réuni un beau monde venu des trois Départements de la Région avec, en bandoulière, des banderoles véhiculant divers messages, des accoutrements rouges, une animation sonore portée par une voiture spéciale, s’est ébranlé à destination de la Préfecture.

Sur l’itinéraire de la marche autorisée et encadrée par la Police et les Sapeurs-pompiers, rien n’a été laissé au hasard par les enseignants en lutte pour rallier l’opinion à sa cause.   On pouvait ainsi lire sur une banderole parmi tant d’autres «Pour Le Respect Des Accords De 2014».

L’animateur principal, micro à la main, retraçait les péripéties qui ont conduit les enseignants à raidir leur lutte. Ainsi, selon lui, depuis le 17 février 2014, le Gouvernement réagit par le mépris à toute demande des enseignants allant dans le sens de l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

«Pendant ce temps, nous envions beaucoup à d’autres agents de l’État (pour ne pas dire tous les autres) qui n’ont rien de plus que nous en termes de niveau de certification. A la longue, c’est inacceptable», renchérit-il à la grande satisfaction de ses compagnons. L’Avenue de la Gare, du départ à la Préfecture, a longtemps attiré les regards des populations riveraines et autres badauds.

Au point de chute, l’ire des manifestants montera d’un cran avec l’absence momentanée du Préfet Mamadou Khouma.

Quid de son adjoint ? Lui aussi est momentanément absent de la Préfecture pour recevoir le mémorandum des enseignants.

«Ce manque d’interlocuteur illustre à suffisance le manque de considération du Gouvernement vis-à-vis des enseignants», a lancé Abdoul Khadre Kane, responsable syndical  avant la fin de la marche de l’Inter-cadre. Celui-ci est constitutif de syndicats fédérés autour de la FEDER, de l’USEQ et de l’IDEE.

Joint plus tard par les services de lougawebmedias, le Chef de l’Exécutif Départemental de préciser: «Nos services n’ont pas été saisis pour recevoir les manifestants, encore moins pour recevoir un mémorandum à la fin de leur marche que nous avons autorisé et même fait encadrer par les forces de sécurité publiques nécessaires».

Source Lougawebmedias.Com

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles