Education à la Culture de la Paix par le dialogue intra et interreligieux Un forum de la CEDEAO se tient à Niamey

L’éducation à la culture de la paix à travers le dialogue intra et interreligieux. Tel est le thème du premier forum de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), prévu les 22 et 23 novembre 2016 à Niamey, au Niger.

La rencontre, organisée conjointement par la Commission de l’organisation régionale et le gouvernement nigérien, réunira une centaine d’acteurs des divers courants religieux des Etats membres de la Cedeao, notamment des leaders religieux, des responsables politiques, des représentants de la société civile et des personnes ressources.
Elle a pour ambition de trouver des mécanismes de dialogue entre les différentes communautés religieuses, dans le but de faciliter la compréhension mutuelle et de cultiver l’esprit de tolérance et de coexistence pacifique par l’éducation à la culture de la paix.

En d’autres termes, ce forum est censé jeter les bases d’une formation des citoyens ouest-africains sur l’éducation à la culture de la paix par le dialogue intra et interreligieux.

En effet, il n’est un secret pour personne qu’en dépit des innombrables efforts de pacification fournis par la Cedeao, l’Afrique de l’Ouest est régulièrement la cible d’attaques terroristes meurtrières et dévastatrices.

Ces attaques sont dues à une résurgence de l’intolérance religieuse, caractérisée par la progression inquiétante du groupe terroriste Boko Haram au Nigeria et son allégeance à l’Etat islamique, ainsi que le retour et la dispersion en Afrique de l’Ouest et du Centre du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), au Mali, et des djihadistes d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI).

En 2015, 268 attaques terroristes en Afrique de l’Ouest, principalement au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Nigeria, ont fait 6 187 victimes dont 4 051 morts et 2 136 blessés.

Pour la Cedeao, la recherche de la paix et la lutte contre les sources du terrorisme sont donc des défis de taille à relever ; d’où l’intérêt de ce forum pour favoriser la connaissance réciproque des valeurs spirituelles et éthiques communes, et d’intensifier l’interaction entre les religions et les traditions spirituelles.

La rencontre de Niamey devrait permettre aux participants de mieux comprendre les causes de l’intolérance religieuse en Afrique de l’Ouest, de même que les fondements religieux et culturels de la culture de la paix.

Elle servira également de cadre à la création d’une plateforme régionale interreligieuse de prévention et de règlement pacifiques de conflits.

Le forum devra aussi déboucher sur l’identification d’une base commune de compétences à développer pour une éducation à la culture de la paix et de la vie en communauté à travers des curricula de formation.

Pendant deux jours, les participants examineront les causes de l’intolérance religieuse dans l’espace communautaire, les voies et moyens susceptibles de prévenir et de régler les conflits par le dialogue interculturel et interreligieux.

Ils devront par ailleurs analyser le rôle de la diplomatie et de l’éducation dans la prévention des conflits, et l’établissement d’une culture de la paix.

Communiqué de la CEDEAO

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles