Échauffourées à la maison du parti, Abdoulaye Wilane soupçonne des éléments extérieurs au PS

Pour le moins que l’on puisse dire, le samedi a été très chaud à la maison du parti socialiste sénégalais. Entre les proches de Tanor et ceu de Khalifa, les coups ont volé bien bas.

Des heurts, durant lesquels des proches de Tanor, ministre ou pas, ont été malmenés et même empoussiérés, ont été  »à l’ordre du jour » de la réunion du bureau exécutif que certains ont qualifiée de tentative de coup d’état contre les partisans du  »Non ».

Vous devinez que le référendum du président Macky Sall est passé par-là.

Certains membres ont indiqué ne peut comprendre la tenue d’une réunion qui ne cible que des proches du secrétaire général du parti et favorables au  »Oui ».

Une chose est sûre, ce que Abdoulaye Wade n’a pas réussi en 12 ans, Macky Sall est en train de le réussir superbement : fractionner le PS.

Pourtant pour Abdoulaye Wilane le porte-parole du parti socialiste, cette bagarre, c’est une tentative de sabotage de ceux qui sont pour le  »Non ». Mais l’homme se demande même s’ils n’ont pas été infiltrés par leurs adversaires politiques de l’autre camp qui prône le  »Non »

Il a laissé entendre fermement que la réunion qui a échoué est reprogrammée pour demain dimanche.

Un réchauffement climatique est à craindre

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles