Echanges avec l’extérieur : Une dégradation du déficit commercial notée en novembre 2016

La Direction de la prévision et des études économiques (Dpee), dans son point mensuel novembre 2016, note une dégradation du déficit commercial en novembre 2016.

D’après la source, durant le mois de novembre 2016, le déficit commercial s’est creusé de 19,4 milliards, sur une base mensuelle, pour se situer à 165,8 milliards. Et cette situation reflète la hausse plus marquée, en valeur absolue, des importations (+28,2 milliards) que des exportations de biens (+5,4 milliards). Par conséquent, le taux de couverture des importations par les exportations s’est replié de 1,3 point de pourcentage pour s’établir à 32,1% ».
Le document mentionne que les exportations de biens sont estimées à 95,4 milliards au mois de novembre 2016 contre 89,9 milliards le mois précédent, soit une hausse 6,1% (+5,4 milliards).Et cette situation est essentiellement imputable à l’acide phosphorique (+5,8 milliards), à l’or brut (+1,6 milliard) et aux produits alimentaires (+1,2 milliard). Cette orientation haussière a été, néanmoins, atténuée par le recul des ventes à l’étranger de produits pétroliers (-3,5 milliards) et, dans une moindre mesure, de ciment (-0,4 milliard).

« Au titre des exportations de produits alimentaires, la hausse observée est particulièrement attribuable aux produits halieutiques (+0,6 milliard) et aux légumes frais (+0,3 milliard). En glissement annuel, les exportations de biens ont enregistré une baisse de 9,0% (-9,4 milliards), essentiellement portée par les produits pétroliers (-8,5 milliards) et les produits alimentaires (-7,0 milliards). Toutefois, les exportations d’acide phosphorique (+5,9 milliards), d’or brut (+3,4 milliards) et de ciment (+2,9 milliards) se sont consolidées sur la période », mentionne la Dpee dans le document.
Elle note que sur les onze (11) premiers mois de 2016, la valeur des exportations de biens s’est améliorée de 63,9 milliards, sur un an, pour s’établir à 1289,1 milliards. Ce regain des ventes de biens traduit, principalement, l’accroissement des exportations d’or brut (+45,7 milliards), d’acide phosphorique (+36,2 milliards), de ciment (+17,6 milliards) et d’engrais minéraux et chimiques (+4,8 milliards).Et En revanche, les ventes à l’étranger de produits pétroliers et de produits alimentaires ont respectivement baissé de 17,6 milliards et 8,0 milliards.
En particulier, la Dpee souligne que le recul de la valeur des exportations de produits alimentaires est, notamment, imputable aux produits arachidiers (-20,0 milliards) et aux légumes frais (-2,5 milliards).Et les exportations de produits halieutiques se sont, pour leur part, confortées de 14,4 milliards (+7,6%).
« S’agissant des exportations du Sénégal vers l’UEMOA, elles sont estimées à 24,1 milliards au mois de novembre 2016 contre 26,3 milliards le mois précédent, soit une baisse de 2,2 milliards. Elles ont, ainsi, représenté 25,2% de la valeur totale des exportations de marchandises du Sénégal durant le mois de novembre 2016 », souligne le document.

D’après la Dpee, la part des produits acheminés vers le Mali, principale destination des exportations du Sénégal dans l’Union, est passée de 63,8% à 50,0% sur la période, soit un repli de 13,8 points de pourcentage .Et le ciment reste le principal produit exporté vers le Mali avec une part évaluée à 56,4% en novembre 2016 contre 40,7% le mois précédent.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles