Drogue : Dix dealers tombent avec 9 blocs de chanvre indien

Au rythme où vont les choses à Guinaw Rails, une contrée de la banlieue dakaroise, les trafiquants de chanvre indien n’ont plus d’autre choix que s’exiler. A défaut, c’est un billet vers la citadelle du silence qui les attend.

En effet, depuis sa prise de fonction, il y a de cela plus de deux semaines, comme commissaire à la Police de Guinaw Rails, le Commissaire Adramé Sarr et son équipe ont mis le grappin sur une dizaine dealers notoires de chanvre indien. Le dernier en date se nomme I. Ndiaye. Il a été arrêté au niveau de Cambérène. Après une dénonciation anonyme le désignant comme un trafiquant, un dispositif sécuritaire a été mis en place pour guetter ses moindres faits et gestes.

Ainsi, les éléments de la brigade de recherche dudit commissariat ont pu suivre ses traces jusqu’à Cambérène où il a été surpris, ce jour-là, en fin d’après-midi, en possession de 9 blocs de chanvre indien d’une quantité de 9 kg.

Il détenait aussi deux cornets de cette même drogue et la somme de 5 000 F provenant de la vente du produit prohibé. Pressé de questions, il a donné le nom de son ravitailleur qui crèche à l’unité 5 des Parcelles Assainies.

‘’Je me livre, depuis un certain temps, à la revente du chanvre indien à Cambérène. Ce jour-là, j’ai été interpellé par une patrouille de police. Il y avait 10 kg avec moi. Mais, j’ai revendu un bloc d’un kilogramme avant mon interpellation.  C’est un nommé Dione poulho qui me ravitaille en chanvre. Il est présentement en Casamance. Mais il habite l’unité 5 des Parcelles Assainies de Dakar. On s’est connus aux Parcelles Assainies. Pour ce coup-là, j’avais acheté pour un montant de 90 000 F CFA. J’en suis à ma première opération’’, a confessé I. Ndiaye.

Devant les enquêteurs, il a aussi ajouté avoir purgé une peine de plusieurs mois pour les faits de détention et trafic de chanvre indien, dans le passé. Agé de 37 ans, le dealer a été déféré de nouveau pour les délits de détention et trafic de chanvre indien.

Source  »Enquête »

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles