Drame à Kolda Une femme fracasse la tête de sa belle-sœur à coups de pilon

Vendredi 18 novembre à Médina Chérif, commune de Kolda, une dame a tué sa belle-sœur. En effet, les deux femmes sont mariées aux frères Seydi. A l’origine, une banale histoire de cuisine.

Habitant la même maison, elles préparent le repas à tour de rôle. Toutefois, la défunte a des enfants qui peuvent l’aider dans les tâches ménagères, notamment la cuisine. L’autre pas. Ainsi, cette situation avait fini par mettre en rage la femme du petit frère du mari de la victime.

Ce jeudi 17 novembre, l’une des filles de la défunte, Mariatou Kandé Baldé, était en train de préparer le repas lorsqu’elle a été apostrophée par sa tante.

« Après une longue dispute, Mariato Baldé, la défunte, est intervenue pour calmer les deux protagonistes. Elle a demandé à Houssey Diao de pardonner à sa fille qui ne devrait pas se chamailler avec sa tante.

Mais, au moment où elle s’est tournée pour demander à sa fille de se taire, Houssey Diao a saisi le pilon et lui a donné un violent coup sur la tête », raconte un des témoins oculaires. Qui révèle que la dame s’est effondrée, perdant connaissance.

Transportée à bord d’un taxi au district sanitaire de Kolda, les médecins ont demandé au mari Demba Seydi de l’acheminer à l’hôpital régional, faute d’ambulance. Ce qui a été fait. Après les soins médicaux, Demba Seydi a ramené sa femme chez lui.

Mais, vers deux heures du matin, ‘’ma femme s’est mise à se tordre de douleur. Elle était en sueur. Elle ne pouvait plus tenir. Elle me disait : aide-moi, je vais mourir.

C’est ainsi que j’ai fait appel à un chauffeur du quartier qui nous a conduits à l’hôpital régional. Arrivée là-bas, les médecins ont tout fait, mais elle a rendu l’âme, le vendredi vers les coups de 5 heures du matin », raconte Demba Seydi, mari de la défunte.

Pendant ce temps, Houssey Diao avait pris la fuite. Elle est allée passer la nuit chez sa grande sœur à Médina Chérif. Dès qu’elle a su que Mariato Baldé était décédée, elle s’est rendue à Saré Kémo, chez l’une de ses ex-employées, le temps de se préparer pour rejoindre son mari à Kafountine.

Mais les enquêteurs ont mis la main sur sa grande sœur et l’ont contrainte à dire rapidement où se trouvait sa frangine. Pourquoi ? Parce que « le temps qui passe, c’est la vérité qui s’enfuit », explique un des enquêteurs. Houssey Diao a été arrêtée vers 12 heures au quartier Saré Kémo sur l’axe Kolda-Diana Malary.

Source Enqueteplus.com

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles