Dr. Omar Ndao Faye, de l’ISRA/Saint Louis: « La recherche est fin prête pour accompagner l’autosuffisance en riz »

L’institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), a organisé un panel sur l’autosuffisance en riz. Dr. Omar Ndao Faye, sélectionneur de riz au niveau de l’ISRA/ Saint –Louis estime que la recherche est fin prête pour accompagner ledit programme si cher au président Macky Sall.
« Nous sommes là pour démontrer l’appui de l’ISRA au niveau du programme national d’autosuffisance en riz. Ce programme vise une production de 1 600 000 tonnes de riz en 2017. La recherche agricole sur le riz a démarré depuis les années 70. Et depuis cette date à nos jours, prés de 45 variétés ont été mises en place et utilisées. La recherche est fin prêt pour accompagner l’autosuffisance en riz parce qu’on n’a pas attendu que le président met en place son programme pour s’y mettre », souligne le sélectionneur de riz au niveau de l’ISRA.
Selon Dr.Omar Ndao Faye,, il y a des variétés de riz irrigué, de riz fluvial, de riz fluvial de bas fonds et même de riz de mangrove.
« Et pour accompagner ce schéma de variétés, l’ISRA met une production de riz avec un bon rendement avec des semences certifiées, des semences qui ont un pouvoir germinatif très bon. Pour 1 million de tonnes en 2017, il faut 1400 000 tonnes de semences certifiées, il faut de pré-base environ 17 000 tonnes. Nous allons produire toutes les variétés pour que le consommateur puisse trouver ce qu’il désire », note-il.
Et le chercheur de l’ISRA de rajouter : « Maintenant on a des gammes de variétés aromatiques. Nous avons les changements climatiques, au Sénégal, le sol est confronté à certaines contraintes, au niveau des terres, il y a la salinité des sols, il y a le froid de contre saison ».
Quant à Dr. Cheikh Tidiane Diop, chef de valorisation des produits de la recherche de l’ISRA, il avance : « Le Sénégal s’est lancé dans l’autosuffisance de beaucoup de céréales. Nous avons profité de la foire pour évoquer ces questions. Nous allons du riz qui est une culture à côté d’autres cultures. Nous développons une politique pour répondre à l’appel du Président de la république l’autosuffisance en riz en 2017.Nous allons partager cette contribution de l’Isra dans la politique d’autosuffisance en riz, l’Isra contribue au développement agricole du pays avec des technologies et d’innovations pour accompagner l’ensemble des acteurs. Nous avons un déficit alimentaire, nous avons un marché mondial croissant, nous sommes obligés de travailler pour améliorer ».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles