Dr. Mansur Muhtar, Vice-Président chargé des Opérations de la BID à Dakar

Le Vice-Président chargé des Opérations de la Banque islamique de Développement (BID) le Dr. Mansur Muhtar, effectuera une visite de 3 jours au Sénégal les 22, 23 et 24 janvier 2017.

Communiqué : Cette visite s’effectue dans le cadre de la coopération entre le Sénégal et la BID, et a entre autres objectifs d’augmenter le volume de financement des projets phares du Sénégal, de s’enquérir de la situation économique de notre pays et également de l’appuyer davantage dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE).

 

La BID apporte un accompagnement constant à l’Etat du Sénégal dans la mise en œuvre de sa politique de développement. Elle intervient notamment dans les secteurs économiques et sociaux stratégiques, clairement définis dans le Plan Sénégal émergent (PSE).

Il s’agit, entre autres, grâce à l’appui de la Banque, de développer et de mettre en œuvre des projets et programmes à fort impact social touchant les infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires, l’industrie minière ou textile, la santé, l’éducation, l’accès des populations à l’eau potable et à l’assainissement, l’agriculture, l’accès à l’électricité en quantité et en qualité, la promotion de l’emploi notamment des jeunes et des femmes.

 

Enjeux des relations entre le Sénégal et la BID
A sa création en 1975, la Banque islamique de développement (BID) s’est donnée pour mission de promouvoir, au profit de ses pays membres, un développement humain durable, articulé autour de certains axes prioritaires tels que la lutte contre la pauvreté, l’amélioration des services de santé, la promotion de l’éducation pour tous, le renforcement du système de gouvernance et du niveau de richesse desdits pays.

Ainsi, en devenant membre de l’institution en 1976, le Sénégal a su bâtir des relations privilégiées avec la BID, qui figure parmi ses principaux partenaires techniques et financiers. En effet, en quarante (40) ans de coopération, le volume total des financements accordés au Sénégal par la BID est de mille quatre cent vingt-cinq milliards (1425 000 000 000) de FCFA.

Les grandes étapes de cette visite seront marquées par la signature d’accords de financement, la visite de chantiers financés notamment par la BID (AIBD, la maison du TER et la troisième tranche de la VDN).

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles