Doing Business 2017 Le top 10 des réformateurs et les économies d’Afrique sub-saharienne ont intensifié le rythme des réformes

Le rapport  Doing Business 2017  a attribué la première place à la Nouvelle-Zélande dans son classement.

Singapour occupe la deuxième place, suivie par le Danemark; la RAS de Hong Kong, Chine; la République de Corée; la Norvège, le Royaume-Uni; les États Unis; la Suède; et l’ancienne République yougoslave de Macédoine.

Le top 10 des réformateurs, basé sur le nombre des réformes qui ont été mises en œuvre, sont Brunei Darussalam; le Kazakhstan; le Kenya; la  Biélorussie; l’Indonésie; la Serbie; la Géorgie; le Pakistan; les Émirats arabes unis (EAU); et le Bahreïn

Les économies d’Afrique sub-saharienne ont intensifié le rythme des réformes, avec 37 économies ayant mis en œuvre un total de 80 réformes l’année dernière, soit une augmentation de 14 pour cent par rapport à l’année précédente. Pour la deuxième année consécutive, le Kenya était parmi le top 10 des réformateurs, sept économies ont fait quatre réformes ou plus pendant la dernière année. Cependant, 13 des économies de la région ont des législations qui créent des barrières supplémentaires pour les femmes entrepreneurs.

« L’objectif principal de Doing Business est d’encourager l’esprit d’entreprise, pour les femmes et les hommes, en particulier dans les pays à revenu faible et moyen. Il est très encourageant de voir que les gouvernements du monde entier relèvent le défi d’améliorer le climat des affaires, afin de faciliter la création d’emplois, et nous sommes impatients de voir si les années à venir seront aussi productives que l’année dernière », a déclaré Rita Ramalho, Manager du projet Doing Business.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles