Diourbel/Santé Des syndicalistes du centre régional étalent les microbes de leur structure

Les syndicalistes de l’hôpital de Diourbel ont arboré, hier mardi, des brassards rouges pour dénoncer les conditions difficiles de travail dans lesquelles ils exercent.

Le manque de personnel qualifié et la vétusté de leurs matériels techniques ont été listés dans le lot de leurs frustrations.

La gestion de leur directeur a été dénoncée, car selon eux là où certains travailleurs ont des salaires dérisoires, d’autres qui ne sont même pas demandeurs reçoivent des primes et autres avantages.

Pour le plateau technique, l’hôpital, selon ces syndicalistes ne dispose que de stagiaires à la place d’un chirurgien généraliste permanent ou  d’un cardiologue permanent.

A cela s’ajoute une échographie presque en panne quotidienne.

Même s’il reconnait le fondé des réclamations techniques, le directeur de ce centre régional se lave de tout pêché concernant sa gestion.

Ces avantages dont parlent les syndicalistes ne sont que des validations de primes d’indemnisation qui ont toujours trainé, a-t-il dit.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles