Difficultés d’accès à l’énergie : Les femmes sont les plus touchées

L’ONG Energy 4 Impact, dans le cadre de sa campagne nationale lancée l’année dernière avec SEM Fund pour sensibiliser le public au lien entre l’énergie et l’autonomisation économique des femmes, et élargir la reconnaissance du rôle actif des femmes dans la chaîne de valeur énergétique, a organisé une conférence sur Genre et Energie. Et ce sont les femmes qui souffrent le plus du manque d’accès à l’énergie.

« Les femmes sont particulièrement touchées par la pauvreté énergétique. Beaucoup passent des heures à collecter du bois de chauffage pour cuisiner, cuisinent sur des cuisinières inefficaces qui émettent beaucoup de fumée et entreprennent leurs tâches quotidiennes sans bonne source d’éclairage. L’accès à une source d’énergie moderne est essentiel pour le développement des communautés rurales. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui bénéficient de l’accès à l’énergie à la fois dans un rôle domestique et productif, mais aussi en tant que fournisseurs de produits et de services énergétiques parmi les communautés rurales pauvres et mal desservies », explique-t-on dans le communiqué remis à la presse.

Toujours d’après la source, le taux d’électrification du Sénégal reste faible à 54,5% (2012, rapport SIE 2014), mais cela baisse à 25,7% en zones rurales.

Et des régions comme Tambacounda et Kédougou souffrent encore plus du faible accès à l’énergie-9% et 4% respectivement ainsi que d’une pauvreté accrue et du chômage. La source précise que l’objectif du gouvernement est d’augmenter de manière significative l’accès de la population à l’électricité, en particulier dans les zones rurales où il est prévu que le taux d’électrification atteindra 62% d’ici 2022.

Mme Fatou Sow Sarr, directrice du laboratoire Genre de l’UCAD, souligne que : « Le non accès à l’énergie constitue un frein au développement. Le taux d’électrification rurale est de 33%. Le déficit énergétique dans les zones rurales, impacte sur la santé ».

Pour rappel, les objectifs de la campagne initiée par L’ONG Energy 4 Impact et SEM Fund sont : sensibilisation à l’importance de l’accès à l’énergie pour le développement durable, l’égalité entre les genres et l’autonomisation économique des femmes ; souligner le rôle clé joué par les femmes dans l’accès à l’énergie, en particulier chez les démunis des communautés rurales et plaidoyer pour l’inclusion de la dimension genre dans les politiques et programmes d’énergie et de développement.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles