Développement communautaire : AllAfrica Global Media innove et lance AWA pour célébrer la Femme Africaine

AllAfrica Women Agenda (AWA), fait désormais parti des initiatives d’AllAfrica Global Media pour consolider les acquis des années précédentes dans le sillage de « La réalisation de l’Egalité des Sexes et l’Autonomisation des Filles et des Femmes », un des dix-sept (17)  Objectifs du Développement Durable (ODD) adopté en Septembre 2015 par l’Assemblée Générale des Nations Unis.

C’est ainsi que le Groupe AllAfrica Global Medias compte innover à partir de cette année, dans sa manière de célébrer la Femme Africaine. Le 5 Mars 2018 se tient à Abidjan, en Côte d’Ivoire, un forum de Haut Niveau sur « L’Autonomisation Economique des Femmes et l’Accès à l’Education des Filles dans le Monde Rural », renseigne un communiqué parvenu à notre rédaction.

A sa manière, cette plateforme d’informations générales sur l’Afrique, entend réitérer sa forte implication dans le développement communautaire, principalement celui des filles et femmes africaines.

Selon toujours le document, pour cette  édition, l’évènement sera exceptionnellement organisé trois (03) jours avant la Journée du 08 Mars. Elle verra la participation de hautes personnalités africaines de la vie politique, économique et sociale qui œuvrent pour la cause féminine.

Avec trois objectifs principaux, la rencontre d’Abidjan  s’est assignée d’abord, de mobiliser les parties prenantes, en particulier les organisations de défense des droits des femmes et les femmes elles-mêmes, au niveau local et accroître la sensibilisation.

Ensuite elle compte remobiliser les partenaires, générer des promesses d’action et évaluer l’impact de l’éducation des filles et des femmes en milieu rural sur leur autonomisation.

Enfin, l’occasion sera donnée à Abidjan de démontrer un leadership et un engagement de haut niveau pour d’une part, fixer des priorités d’action, et d’autre part d’indiquer les voies et moyens idoines pour donner la chance aux filles d’accéder à une éducation de base et une formation de qualité.

Ce sera aussi, nous dit-on, le moment pour les participants, de montrer comment l’Etat, les hommes d’affaires et la société civile peuvent travailler de concert pour atteindre des résultats concrets, quant à l’éducation des filles en particulier leur scolarisation dans la perspective de leur autonomisation à travers des exemples tirés du monde rural.

Ils démontreront la nécessité de promouvoir la participation politique, le leadership et l’autonomisation des filles et des femmes africaines mais aussi montrer comment l’autonomisation des femmes peut-elle être vectrice d’émergence.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles