Développement communautaire : 21 volontaires honorés après leur mission en zone rurale

Le CorpsAfrica/Sénégal a organisé une cérémonie de Clôture de Service et de Prestation de Serment d’une quarantaine de Volontaires des Cohortes 2 et 3.Cette importante rencontre a été rehaussée par la présence du Ministre de la Jeunesse, de la Construction Citoyenne et de la Promotion du Volontariat, M. Pape Gorgui Ndong. Au total 21 volontaires ont reçu leur diplôme de reconnaissance pour services rendus aux communautés et 19 autres ont prêté serment pour à leur tour servir les populations les plus reculées. Et les centres d’intérêt des projets tournent autour de l’entrepreunariat rural, la santé, l’éducation, la sécurité alimentaire, l’environnement, l’agriculture et la promotion des femmes rurales.

« Chaque année, on fait la prestation de serment des volontaires en public. L’événement de cette année a été rehaussé par la présence du ministre de la jeunesse. On a remis des diplômes à 21 volontaires qui ont terminé leur service et 19 autres volontaires ont prêté serment. Selon les besoins des communautés, on leur accompagne avec des compétences qu’il faut sur le plan technique et financier. Les volontaires s’engagent pour une année et on leur donne une allocation pour leur prise en charge. Avec les communautés, on définit ensemble les priorités », laisse entendre M. Mamadou Sarr, directeur de CorpsAfrica/Sénégal.
Il estime qu’entre 2016 et 2018, ils ont reçu 1040 candidatures provenant de jeunes sénégalais et de la sous-région africaine souhaitant s’engager pour le développement de leurs communautés. Et en début Novembre 2018, ils accueillis notre troisième cohorte composée d’une vingtaine de jeunes qui porteront le nombre de Volontaires ayant servit à 50 au total.
Rappelons que CorpsAfrica a pour mission de répondre au besoin de développement professionnel et personnel des Jeunes Africains en les mobilisant pour lutter contre la pauvreté au niveau communautaire par l’ autonomisation et la facilitation d’initiatives de développement endogène. Il poursuit cette mission en construisant un programme de Volontariat qui recrute des jeunes africains outillés de nombreuses ressources et diplômés de l’Enseignement Supérieur avec une formation solide axée sur le développement participatif et les envoie dans des villages reculés et bien choisis de leurs pays pour y vivre une année d’immersion communautaire.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles