Deux journalistes de Reuters emprisonnés sans appel en Birmanie : Reporters sans frontières toujours constant dans sa demande de soutien

En janvier, Reporters sans frontières a condamné avec la plus grande fermeté la décision de la Haute Cour de Rangoun, qui avait repoussé l’appel interjeté par la défense de Wa Lone et Kyaw Soe Oo.
Ces deux journalistes de Reuters purgent toujours une peine de sept ans d’emprisonnement.
Leur seul crime est d’avoir osé faire leur travail, selon RSF.

L’organisation en a ensuite appelé aux plus hautes instances de Birmanie pour que cesse le cauchemar des deux reporters. Une demande d’appel a été reçue le 26 mars par la cour suprême, qui n’a à ce jour pas rendu sa décision.

Ainsi Reporters sans frontières continue à soutenir avec énergie Wa Lone et Kyaw Soe Oo ainsi que des centaines de journalistes en danger et remercie tous ceux qui se battent à ses côtés pour maintenir la pression sur les autorités et pour obtenir la libération de journalistes, en Birmanie et partout dans le monde.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles