Destruction de panneaux publicitaires : Plus d’une vingtaine d’agence veulent la peau de Barth

Ce n’est pas seulement que Bougane Guèye Dany, patron de l’Agence Dakort qui a décidé de croiser le fer avec le maire de la commune d’arrondissement de Mermoz-Sacré Cœur. Une bonne vingtaine d’agences dont Regipub, Numérica, Médiacom, Regisdak, Global Sarl, Régicom Multimédia, Global Sarl, Cidop, Gravu Pub, Dakcor, pour ne citer que ces sociétés, engagées depuis quelques semaines dans un bras avec le maire de la Sicap, se sont coalisées pour attaquer devant la Justice, le député-maire.

Selon la citation directe dont EnQuête tient copie, la partie civile demande au Tribunal de ‘’condamner le prévenu au paiement de la somme de cinq cents millions (500 000 000) de F CFA au titre du préjudice matériel, deux cents millions (200 000 000) de F CFA pour le préjudice d’image ainsi que le franc symbolique pour le préjudice moral.

Il est aussi question de ‘’déclarer la Commune de Mermoz-Sacré Cœur civilement responsable des condamnations pécuniaires  prononcées à l’encontre du prévenu et la condamner à payer lesdites sommes’’. Les plaignants demandent aussi de ‘’le (Barthelémy Dias) condamner à telle peine qu’il plaira au Ministère Public de requérir’’.

Ces agences poursuivent Dias et cie pour ‘’association de malfaiteurs, de destructions de biens appartenant à autrui et de vol’’. Aussi lui est-il demandé de ‘’comparaître le 28 juillet 2015 à 8h30mn par-devant le Tribunal de Grande Instance de Dakar statuant en matière correctionnelle séant au Palais de justice de ladite ville, sis à Lat-Dior, Rebeuss’’.

Cela s’est passé dans la nuit du samedi 30 au 31 mai 2015. ‘’Barthélémy DIAS, Moustapha WADE, Ablaye BASS, Cheikh NDIAYE, Ousmane DIOUME, Cheikh GUITENBERG, Habib Garde de corps de Barthélémy DIAS et du nommé Johnson’’ sont nommément cités comme étant les auteurs de la destruction et de l’enlèvement des panneaux publicitaires implantés dans les limites du territoire communal de Sicap Mermoz-Sacré Cœur.

Les agences coalisées font remarquer dans leur citation que ‘’ces destructions et enlèvements ont été effectués sans aucune décision de justice, sans sommation préalable, encore moins le concours de la force publique’’. Barthélémy DIAS a en outre ‘’publiquement confirmé et réitéré avoir procédé à ces destructions, à travers différents médias de la place : télévisions, radios, journaux.

Il faut aussi dire que cette affaire semble bien cacher une bataille plus souterraine, entre le maire de Dakar Khalifa Sall et le Secrétaire général du Parti socialiste Ousmane Tanor Dieng. Nous avons en effet identifié sur la scène plusieurs acteurs d’un camp ou l’autre ainsi que des jeux d’intérêts assez sophistiqués sur lesquels nous reviendrons…

Nous avons du reste essayé de joindre Barthélémy Dias sur son téléphone où nous avons déposé un message en vue de le faire réagir…En vain…

Source ‘’Enquête’’

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles