Des promesses d’amnistie aux putschistes en attendant la finalisation des négociations

L’amnistie en cas de retour à l’ordre constitutionnel au Burkina Faso. C’est plutôt les médiateurs de la CEDEAO qui leur auraient fait la proposition pour un règlement à l’amiable de la crise qui sévit au pays des hommes intègres.

La révélation est du général putschiste, Gilbert Diendéré dans un entretien radiophonique accordé hier, mardi soir, à Sud FM.

Le général putschiste est aussi revenu sur les discussions entre soldats loyalistes et les éléments du Rsp aux fins d’éviter un bain sang, puisque les premiers avaient pris la ferme décision de désarmer les hommes de Gilbert Diendéré.

Rappelons que les chefs d’Etats envoyés par la CEDEAO pour la médiation, ont, à l’issue du sommet d’Abuja tenu hier, demandé à la RSP de déposer les armes.

Tout en affirmant leur souhait de voir le Président Kafando reconduit dans ses fonctions.

Une délégation de chefs d’Etat a été envoyée à Ouagadougou pour poursuivre, ce mercredi, les discussions dans la capitale burkinabé.

Source ‘’Sud Quotidien’’

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles