Des passeports sénégalais ramassés et vendus par un Sdf font révolter nos compatriotes à New York

C’est un scandale qui défraie actuellement la chronique au sein de la communauté sénégalaise des Etats  Unis et qui a éclaboussé le consul du Sénégal de New York. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, un Sdf américain communément appelé Yo-Man a ramassé, dans une poubelle dans les rues de New York, des dizaines de passeports sénégalais numérisés, on parle de trois cents

Le quotidien ‘’L’As’’ révèle que très heureux de sa découverte et pour se faire un peu d’argent, le Sdf américain a décidé de vendre les passeports sur la 116ème rue au prix de 20 dollars l’unité soit plus de 10.000 Fcfa. La nouvelle se répand.. .

Le Consul du Sénégal à New York n’a pas été épargné par les critiques des Sénégalais établis au pays de l’oncle Sam. Ces derniers l’accusent de négligence. Selon Takhé Gaye, «suite à la publication d’un échantillon des passeports numérisés qui circulaient à Harlem et vendus à 20 dollars, le consul général est venu à la radio de l’Apr pour une explication- justification».

Pour se dédouaner, nous dit le journal, le Consul soutient que les passeports ne sont pas valides et qu’ils sont annulés pour défaut de fabrication. D’ailleurs, ils étaient destinés à la destruction. Le Consul poursuit aussi que ces passeports étaient stockés dans l’un des bureaux du Consulat et devaient être détruits.

Sur les raisons de la présence de ces documents de voyage dans la rue,  il a soutenu que «l’aménagement de ce bureau dont les bagages devaient aller dans un autre lieu a fait atterrir ces passeports à la poubelle».

C’est ainsi que le Sdf américain les a ramassés et a décidé de les vendre à des Sénégalais.

Pas convaincu, M. Gaye revient à la charge. «Monsieur le consul comprend-t-il la gravité de ces faits? J’ai consulté chacun des passeports publiés sur ma page, rien dans ces documents n’indique qu’ils sont invalides. D’ailleurs, ils sont pour la plupart confectionnés en 2014. De 2014 à 2017, pourquoi la destruction n’est pas intervenue? Nous sommes aux Etats Unis où le vol d’identité est une menace terrible qui peut détruire la victime. Comment peut-on être aussi laxiste pour que les données personnelles des citoyens soient banalisées à ce point? J’espère qu’il va faire ouvrir une enquête par la police de New York et que toute la lumière sera faite sur cette affaire», se  révolte Tekhé Gaye.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles