Des blessés, des arrestations et des motos saisies après les affrontements entre policiers et conducteurs de Jakarta

Ça a chauffé hier dans la capitale du rail ! Des blessés, 10 arrestations, 20 motos mises en fourrière : tel est le bilan de la manifestation entre  « jarkartamen » et la police de Thiès.

D’après le ‘’Populaire’’, sortis hier de manière spontanée, pour dénoncer des nombreux contrôles et des payements de taxes dont ils  font objet, les  conducteurs de moto jakarta de Thiès ont décidé de manifester leur colère à travers les rues de la cité du Rail après des pourparlers entamés avec le préfet.

La non-obtention d’autorisation de marche n’a pas empêché les conducteurs de jakarta de montrer leur colère en manifestant : ils ont brûlé des pneus par ci et par là.
Informés, les éléments de la police ont fait une descente sur les lieux pour réprimer cette manif non autorisée, nous dit le journal.

Il s’en est suivi une violente altercation entre policiers et conducteurs de motos occasionnant des blessés en plus de 10 arrestations et 20 motos mises en fourrière.

Selon toujours ‘’Pop’’, après plusieurs heures d’affrontement, tout est revenu à la normale, les conducteurs ont vaqué à leurs occupations en attendant que les discussions se poursuivent pour la libération de leur camarades.

Le journal rappelle que cette frange de conducteurs de moto djakata qui a manifesté hier est bien différente de celle dite reconnue par les autorités et qui a reçu des formations et des cours de conduite et de Code de la route.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles