Départ précipité de Nafy Ngom Keita, ces patates chaudes qui dérangeaient le régime

Des dossiers qui très certainement dérangent et qui peuvent être cités parmi ce qui a fait couler Nafi Ngom Keïta, il y’en a
Nos confrères de ‘’Sud Quotidien’’ cite le rapport de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) publié le 24 mai dernier, et qui avait épinglé les proches de Macky Sall dont le Dg du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), Cheikh Oumar Hann.

A cela ils ajoutent celui (rapport) en perspective (dont la publication est attendue entre novembre et décembre 2016)dans lequel devrait figurer l’affaire Pétro Tim où Aliou Sall, le frère du Président, est cité, seraient les principales causes du départ avant terme de Mme Nafi Ngom Keïta.

Leurs sources qui sont formelles indiquent que  : «Nafi Ngom Keïta commençait sérieusement à gêner le Palais».

Résultat des courses, le Président Sall lui aurait demandé, en novembre 2015, de quitter l’Ofnac, en échange de nomination aux fonctions de Ministre, Ambassadeur, Commissaire de l’UEMOA, Vice-gouverneur de la Banque centrale.

Ce qu’elle a refusé.

En plus leurs sources indiquent que le décret décidant de mettre fin aux fonctions de Mme Nafi Ngom Keïta est «illégal» puisque le mandat court jusqu’à mars 2017.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles