Décès du détenu Kandé Traoré : une association proche des détenus parle de négligence grave et interpelle l’Etat

Hospitalisé depuis presque deux semaines, le détenu Kandé Traoré, est finalement décédé ce lundi dans la matinée au Pavillon Spécial de l’hôpital le Dantec de Dakar. En phase terminale de la maladie de la tuberculose, l’homme de Keur Massar qui était condamné à dix ans de prison en avait déjà purgé neuf.

Cette mort à moins d’un an de sa libération a vivement irrité Ibrahima Sall, le Président de l’Association pour le Soutien et la Réinsertion Sociale des Détenus (ASRED). Pour lui, nul besoin de chercher de midi à quatorze heures pour situer les responsabilités. C’est assurément une négligence coupable de l’administration pénitentiaire.

Mieux, il avait depuis longtemps alerté les autorités sur plusieurs cas similaires comme celui du détenu Tamsir Diouf qui bien que soufrant de problèmes cardiaques graves nécessitant son évacuation vers des pays comme la France, croupit toujours en prison.

Selon ses chiffres, il existe trente-trois détenus dans des cas similaires, mais toujours négligés, qui semblent attendre la grande faucheuse. C’est pourquoi il interpelle l’Etat pour apporter des solutions avant que d’autres détenus ne subissent le même sort que Kandé

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles