Décès de Sandra Mbombo Nsapu : Me Assane Dioma Ndiaye et Adama Mbengue expriment leurs condoléances et solidarité à Paul Nsapu Mukulu, son père

Suite au rappel à DIEU de Sandra Mbombo Nsapu survenu la semaine dernière, Me Assane Dioma Ndiaye de la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH) et Adama Mbengue de l’Organisation Action pour les Droits Humains et l’Amitié (ADHA) ont tenu à adresser à Paul Nsapu Mukulu leurs vives compassions.

Dans un message de sympathie parvenu à www.lactuacho.com, ils lui ont indiqué avoir appris avec une grande tristesse le décès de sa fille Sandra Mbombo Nsapu, survenue ce samedi 19 mai 2018 à Lille.

« Sa disparition qui nous bouleverse laissera un grand vide. Action pour les Droits Humains et l’Amitié (ADHA) et la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH) s’associent à votre douleur », peut-on lire sur le document.

Paul Nsapu est un militant des droits humains et président de l’ONG congolaise « Ligue des électeurs ».

Selon un bref aperçu sur la vie de cet homme, ayant mené des activités clandestines sous le régime du général Mobutu, il profite de l’ouverture annoncée par celui-ci le 24 avril 1990 pour cofonder, 6 jours plus tard, cette organisation.

Cependant, la répression menée par les services de sécurité et les autorités congolaises a conduit, nous dit-on, à des assassinats de défenseurs des droits humains, d’opposants politique, de journalistes, etc.

Menacé de mort et arrêté à plusieurs reprises à cause de ses activités, Paul Nsapu quitte la RDC avec sa famille et s’installe en Belgique en 2006. Encore aujourd’hui, ses interventions en faveur du respect des droits humains en RDC entraînent des sanctions à l’encontre des membres de sa famille restés au pays.

En cette douloureuse circonstance, ses collègues sénégalais ont tenu à lui assurer leurs « sentiments les plus affectueux et leurs sincères condoléances ».

Que la terre lui soit légère !

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles