Décès de l’ancienne première dame Nancy Reagan, son ami soulagé qu’elle n’assiste pas à la fin du combat entre républicains

C’est hier dimanche, que la nation américaine a appris le décès de l’ancienne première dame Nancy Reagan, 94 ans, à son domicile de Los Angeles d’une insuffisance cardiaque congestive. Nancy était l’épouse du héros républicain Ronald Reagan et après sa mort en 2004, elle était devenue un militant pour la lutte contre la maladie d’Alzheimer et un remède énorme phare de soutien pour les familles des victimes de cette maladie dégénérative.

Bien que les candidats présidentiels républicains ont exprimé la douleur, son ami de longue date, Larry King, a dit qu’il est soulagé qu’elle ne sera pas ici pour voir la fin de course à la présidentielle dégoûtante du GOP (les républicains). Nous pouvons comprendre pourquoi elle serait bouleversée.

Les candidats à l’investiture républicaine ont constamment tenté de s’assimiler à son mari.

Même si un certain nombre de ses enfants se sont prononcés et ont dit que Reagan serait consterné par les comparaisons.

Bien que ces candidats, comme Ted Cruz et (frisson) Donald Trump, lâchent souvent le nom de  l’ancien président lors de chaque débat du GOP, ils se comportent comme des brutes d’école et promettent de ne jamais transiger avec les démocrates.

Reagan avait peut-être des défauts (comme beaucoup d’entre eux), mais il savait faire des compromis et il ne s’est jamais, jamais comporté de la façon dont le Parti républicain vit actuellement.

lactuacho.com avec addictinginfo.org

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles