Dallas C’est un robot muni d’un explosif qui a tué le sniper qui avait descendu 5 policiers

La police a utilisé un robot armé d’un explosif pour tuer  l’homme armé qui a tiré sur des policiers à Dallas, ce qui pourrait être une première dans ce genre d’opération sur le sol américain.

Cependant dans le passé, la police avait eu recours à de tels robots depuis des décennies pour la neutralisation des bombes et autres prises d’otages et incendies. De nos jours les forces armées du monde entier comptent de plus en plus sur leurs amis robots pour désactiver des dispositifs explosifs improvisés – un besoin qui avait augmenté avec l’occupation américaine de l’Irak dans la dernière décennie.

Des robots similaires sont fabriqués par une société du Massachusetts et ont été vendus à des organismes au Texas, mais on ne sait pas si l’une des machines de l’entreprise a été utilisé dans cette opération non conventionnelle.

Le Chef de la police de Dallas, David Brown avait déclaré qu’un suspect, identifié plus tard comme Micah Johnson, 25 ans  a été tué par un engin explosif lâché par le robot après des heures de négociations durant la nuit dans un garage de stationnement.

Ce cas pourrait être le premier exemple d’un robot utilisé de cette façon dans la nation, selon l’auteur et expert de la défense Peter Singer. Cependant, il a tweeté que les troupes en Irak auraient utilisé un robot d’une manière similaire. Même si ce n’est pas une façon dont les robots sont conçus pour être utilisés, a ajouté Singer, un peu  plus tard.

Ces robots sont souvent juste un bras mécanique monté sur un véhicule et équipés de moyens de communications audio, d’une caméra vidéo et de deux voies, selon William Flanagan, un chef de police à la retraite de Nassau County, New York, engagé maintenant dans l’application de la loi et  conseiller en technologie.

Il a spéculé que la police de Dallas a probablement équipé le robot avec un explosif de faible puissance – peut-être une bombe semblable à ce que les escadrons utilisent pour faire sauter des colis suspects – qui ne désactive que ce qui est le plus proche.

La police de Dallas n’a pas répondu à une demande de plus d’informations sur leur utilisation du robot.

Endeavor Robotics, une société basée à Bedford, Massachusetts, confirme qu’il a vendu des robots aux organismes d’application de la loi dans la région de Dallas, mais n’est pas sûr que l’un de leurs robots ait été utilisé dans l’effort pour maîtriser le tireur.

«Nous savons que ce que les médias ont rapporté sur la façon dont les événements se sont déroulés après l’assassinat de cinq officiers de police. Nous ne savons pas si ce type de robot a été utilisé ou comment exactement cette tactique a été sélectionnée, a révélé Tim Trainer, vice-président des ventes mondiales de la robotique à Endeavor, dans une déclaration fournie par la société.

«À ce moment, nous ne savons pas avec certitude quel robot a été utilisé dans l’opération. Nous pouvons affirmer que nous ne croyons pas que ce soit un système robotique Endeavor», a déclaré chef de la direction Sean Bielat.

Lors que la fusillade mortelle de jeudi à Dallas a commencé un peu avant 21 heures, la police avait dit qu’un nombre incertain de tireurs d’élite a agi et tué cinq policiers, blessant sept autres et deux civils au centre de Dallas, lors d’une manifestation pour protester contre les récents assassinats de noirs par la police de Baton Rouge, en Louisiane, et St. Paul au Minnesota.

Mais avant de mourir, Johnson a dit qu’il a agi seul et n’était affilié à aucun groupe, a déclaré M. Brown.

Lactuacho.com avec wcvb.com

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles