Dakar les agresseurs de plus en plus jeunes, les filles de plus en plus impliquées

Dans la capitale sénégalaise, les auteurs des agressions sont de plus en plus jeunes. Ils sont âgés entre 15 et 35 ans, selon un document coproduit par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et l’Institut africain de gestion urbaine (IAGU).

‘’De même, la criminalité a pris un coup de genre. Si les jeunes filles sont les premières victimes dans les crimes de sang (viol suivi d’assassinat, agressions…), elles sont aussi impliquées, de plus en plus, dans des cas de violences et d’incivilités urbaines (consommation de drogues)’’, souligne le document.

Pour comprendre le fléau, la commune des HLM et celle de Médina Gounass ont été choisies comme villes pilotes. Un choix qui s’explique, selon les initiateurs, par le fait que ces zones se présentent, ces dernières années, comme de hauts lieux de la violence. Avec la multiplication des agressions physiques et autres délits, suivis souvent de mort d’hommes.

‘’Certaines analyses ont révélé que ce sont les situations socioéconomiques, l’exclusion des jeunes dans les expressions culturelles, l’aménagement des quartiers etc., qui poussent les jeunes à être violents’’, a indiqué M. Cissé le Secrétaire exécutif de l’Institut africain de gestion urbaine (IAGU), Oumar Cissé.

Source enqueteplus.com

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles