Croyance religieuse Une jeune musulmane refuse de serrer la main du président allemand

Une jeune fille musulmane a poliment refusé de serrer la main du président allemand venu  leur rendre visite à son école, pour louer  la bonne intégration faite par les étudiants pour des migrants. Les images ont émergé suite à la visite de Joachim Gauck à l’école Theodor Heuss à Offenbach à la fin du mois dernier.

Elles montrent son arrivée à l’école dans sa voiture officielle avec les étudiants en attente à l’entrée et brandissant des pancartes de bienvenue dans une variété de langues dont l’allemand et l’arabe.

Il avait choisi de visiter l’école qui a été choisie comme étant un exemple dans la façon dont ils aident avec succès les enfants de migrants à apprendre la langue et la culture allemande.

Gauck a ensuite été introduit à une ligne d’étudiants et s’est mis à serrer la main de chacun d’eux. Mais quand le président, dans la grande partie un rôle cérémoniel en Allemagne, a atteint la jeune fille en hijab dans le line-up, cette dernière a rapidement placé sa main au-dessus de sa poitrine et baissa la tête au moment où M. Gauck lui a tendu la sienne.

Mais en réalisant qu’elle ne va pas le saluer comme les autres étudiants,  ils ont juste échangé des sourires et il est rapidement passé à l’élève suivant.

On ne sait pas pourquoi elle s’est éloignée de la poignée de main, mais certains musulmans refusent tout contact physique avec les membres du sexe opposé, s’ils ne sont pas mariés. Cependant, ce n’est pas la première fois les musulmans refusent de serrer la main avec des membres du sexe opposé en Allemagne.

En Juillet, un élève musulman a refusé de saluer la main de son enseignante pour «des motifs religieux. Quand l’enseignante de l’école Kurt-Tucholsky à Hambourg est allée lui serrer la main, il a offert son poignet à la place.

Apparemment, quelques secondes plus tard, il lui a expliqué ; «Aucune outrage, ma religion ne me laisse pas faire ça. Je ne veux pas vous manquer de respect ».

Mais les autres enseignants ont été scandalisés et ont exigé qu’il soit renvoyé à la maison de l’événement, un mouvement d’humeur que le chef d’établissement a refusé.

Pendant ce temps, en Suisse, un écolier musulman de 15 ans, a été contraint de serrer la main à ses enseignantes après avoir refusé de le faire.

Amer Salhani, l’adolescent et son frère aîné ont déclenché un débat enflammé plus tôt cette année quand ils ont dit qu’ils ne pouvaient pas serrer la main de leur enseignante parce que leur religion leur interdit le contact physique avec un membre de sexe opposé – à moins qu’il soit de la famille.

Lactuacho.com avec dailymail.co.uk

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles